04/08/2015 10:05 GMT+7 Email Print Like 0

Le professeur Dang Huy Huynh, grande figure de la protection de la nature au Vietnam

Le professeur, docteur ès sciences Dang Huy Huynh est une sommité nationale dans le secteur des ressources naturelles et de l’environnement. En 2010, il s’est vu attribué par l’Etat le prestigieux prix Hô Chi Minh des sciences et technologies. Une consécration.
A l’âge de 14 ans, il est parti faire son service militaire au Laos et au Cambodge. Neuf années en forêt où il a pu accumuler des connaissances approfondies sur la nature. Après la victoire de Diên Biên Phu, il était venu en mission au Nord et a fait ses études de biologie à l’Université nationale de Hanoi. En 1965, il a été envoyé par l’Etat étudier l’écologie à l’Université d’Etat de Moscou Lomonosov, en ex-URSS. En 1968, il a soutenu sa thèse de doctorat et est revenu au Vietnam, où il a travaillé pour le Comité d’Etat des Sciences et donné des cours à l’Université nationale de Hanoi.

En 1975, il devient chef de l’Institut de biologie et en 1983, commence une thèse de doctorat en Russie  qu’il soutient en 1984. De retour au Vietnam, il est président de l’association des animaux du Vietnam, vice-président du Comité exécutif de l’association générale des branches de biologie du Vietnam (relevant de l’Union des associations des Sciences et Techniques du Vietnam), membre du Comité permanent de l’Association des parcs nationaux et réserves naturelles du Vietnam…  Depuis 1990, il est vice-président de l’Association de protection de la nature et de l’environnement. En 1991, il a été nommé professeur.


Le professeur Dang Huy Huynh, sommité nationale dans le secteur des Ressources naturelles et de l’Environnement


Dang Huy Huynh à côté d’un hippopotame naturalisé par lui-même et ses collègues, en 1995


Dang Huy Huynh discute avec des taxidermistes


Dang Huy Huynh, l’un des fondateurs du Musée de la nature du Vietnam


Dang Huy Huynh discute des techniques de conservation des spécimens avec des experts
de l’Institut des Sciences et Technologies du Vietnam



Dang Huy Huynh à côté du spécimen de sao la (Pseudoryx nghetinhensis)


Dang Huy Huynh lors de la soutenance d’une thèse de doctorat à l’Université nationale de Hanoi


Bien qu’octogénaire, le professeur Dang Huy Huynh poursuit ses recherches

 
Le professeur Dang Huy Huynh estime que la faune vietnamienne est en train de s’appauvrir dangereusement. Pour sauver les animaux en danger, il est venu plusieurs fois à Ba Vi (Hanoi), à Son Duong, province de Tuyên Quang, et à Yên Thê, province de Bac Giang… pour  aider les habitants locaux à élever certains animaux tels que cerfs-cochons, porcs-épics, cerfs-axis… afin qu’ils limitent leur impact sur les forêts environnantes.

Il a épaulé les comités de gestion des réserves naturelles de Vân Long, province de Ninh Binh, de Cat Bà, province de Hai Phong, de Xuân Thuy, province de Nam Dinh. Il a fait plusieurs déplacements à Tam Dao, Ba Vi, Tây Nguyên pour expliquer aux populations locales l’intérêt sur le long terme d’une protection active des forêts. Il a écrit de nombreux ouvrages scientifiques, publiés 154 recherches dans des revues nationales et étrangères, 14 monographies sur les animaux, les écosystèmes, la préservation de la biodiversité, la protection de l’environnement…

Il a  participé à plusieurs ouvrages scientifiques au niveau ministériel et d’Etat dont les plus remarquables sont les études d’évaluation sur les effets des substances toxiques larguées par l’armée américaine durant la guerre au Vietnam entre 1961 et 1971 à Ma Da, province de Dông Nai, A Luoi, province de Thua Thiên-Huê, Ngoc Hiên, Nam Can (Cà Mau). Ses études servent de référence pour trouver des solutions de décontamination des zones polluées.  En 2010, Dang Huy Huynh et ses associés ont  reçu le prix d’Etat Hô Chi Minh des sciences et technologies pour ses recherches intitulées « Faune et flore vietnamiennes », « Livre Rouge et Liste Rouge du Vietnam ».

Son prestige lui vaut d’être membre ou invité à coopérer avec plusieurs grandes institutions scientifiques dans le monde tels l’Union internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), la Société internationale de primatologie (SIP) ou les Ressources végétales de l’Asie du Sud-Est (PROSEA).

Actuellement, à l’âge de 82 ans, le professeur Dang Huy Huynh poursuit ses recherches et donne des cours dans nombres d’écoles supérieures et instituts de recherche dans l’ensemble du pays : Institut d’écologie et des ressources biologiques, Ecole supérieure d’agronomie et de sylviculture de Hô Chi Minh-Ville, Ecole supérieure des sciences naturelles relevant de l’Université nationale de Hanoi, Centre d’études des ressources naturelles et de l’environnement relevant de l’Université nationale de Hanoi, Ecole normale supérieure de Hanoi, Ecole supérieure d’agronomie de Hanoi, Ecole supérieure des travaux hydrauliques… /.
Texte : Ngân Hà – Photos : Tât Son
Articles Déjà publiés