21/04/2017 09:41 GMT+7 Email Print Like 0

Le porte-parole du ministère des AE affirme le soutien juridique de Doan Thi Huong

Les avocats vietnamiens et malaisiens recueillent activement des éléments de preuve pour défendre  la citoyenne vietnamienne Doan Thi Huong, une suspectée de l'assassinat du ressortissant nord-coréen Kim Chol, lors de la prochaine audience du tribunal, selon le porte-parole du ministère des Affaires étrangères (AE) Lê Thi Thu Hang lors d'une conférence de presse périodique le 20 avril à Hanoi.

Répondant aux nouvelles selon lesquelles, lors de l'audience du 13 avril, la police malaisienne n'a pas coopéré pour fournir la preuve de la défense des deux suspects, Mme Lê Thi Thu Hang a réitéré la position du Vietnam selon laquelle Doan Thi Huong doit être jugée de manière équitable et objective conformément à la loi de la Malaisie et aux pratiques internationales, avec ses droits légitimes garantis.

Les deux suspectes sont accusées d’avoir, le 13 février, projeté sur le visage du ressortissant nord-coréen Kim Chol, du VX, un agent neurotoxique. Kim Chol a succombé pendant son transfert à l’hôpital.

Le 1er mars, lors de la première audience, les deux suspectes ont été inculpées. Elles ont nié toutefois les chefs d’accusation. Doan Thi Huong a déclaré avoir été trompée, pensant qu’elle participait à un vidéo-clip comique. Selon la loi malaisienne, en cas de reconnaissance de culpabilité, elles encourent la peine capitale. -VNA/VI
Articles Déjà publiés