27/05/2016 08:09 GMT+7 Email Print Like 0

Le PM Nguyen Xuan Phuc au Dialogue sur la politique économique Vietnam-Japon

 Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc et la haute délégation du gouvernement vietnamien l’accompagnant ont assisté au Dialogue de haut niveau sur la politique économique Vietnam-Japon ayant pour thème "Le Vietnam s’intègre et se développe".

Dans son allocution de félicitations, un responsable du ministère japonais de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie a affirmé que le Vietnam est un partenaire extrêmement important du Japon. L’échange régulier de hautes délégations en témoigne et constitue une condition importante pour rendre de plus en plus efficaces et substantielles les relations d’amitié bilatérales.

Avec environ 1.500 entreprises japonaises en activité au Vietnam, la ratification par les deux pays de l’Accord de partenariat transpacifique (TPP) intensifiera la coopération bilatérale et développera l’économie de chaque pays dans le futur.

La partie japonaise a également exprimé son souhait de coopérer plus étroitement avec le Vietnam, notamment dans ses domaines potentiels ​que sont le textile, l’énergie, la formation du personnel, l’éducation et la formation. Le Japon est prêt à aider les entreprises vietnamiennes à participer aux chaînes de valeur mondiales dans la période post instauration du TPP.

Lors de ce dialogue, les représentants des entreprises et organisations japonaises ont appelé le gouvernement et l’administration des localités du Vietnam à accélérer la réforme administrative, à favoriser davantage les investissements et les affaires des entreprises japonaises dans ce pays.

Dans son intervention, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a souligné que le Vietnam et le Japon ont des similitudes et que les peuples vietnamien et japonais ​sont travailleurs, hospitaliers et prêts à s’entraider dans la production. Il a annoncé qu’il visitera le temple Ise Jingu, le plus grand et le plus sacré des temples japonais pour en apprendre davantage sur la culture et les valeurs japonaises.

Selon le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc, le "partenariat stratégique approfondi pour la paix et la prospérité en Asie" entre le Vietnam et le Japon n’a jamais connu un développement si heureux en tous domaines depuis l’établissement des relations diplomatiques bilatérales.

Le Japon est le plus grand bailleur de fonds en termes d’aide publique au développement (APD) du Vietnam. Ces aides ont considérablement contribué au développement des infrastructures du ​pays, dont la construction du pont Nhat Tan à Hanoi qui est un symbole de l’amitié entre les deux pays.

Le Japon est par ailleurs le 2e plus grand investisseur au Vietnam avec plus de 3.000 projets d’un montant total de plus de 39 milliards de dollars. Il est également le 4e plus grand partenaire commercial du Vietnam avec une balance commerciale équilibrée.

A cette occasion, le Premier ministre a présenté quelques-unes des plus belles réalisations socio-économiques de son pays. Malgré une conjoncture défavorable, le Vietnam est parvenu à enregistrer l’année dernière une croissance de 6,7%, son plus haut niveau depuis 2011. Il était parmi les économies émergentes ayant observé une forte croissance en 2015.

Avec une population de 92 millions de personnes et un ​PIB par habitant de plus de 2.100 dollars par an, le marché vietnamien et son pouvoir d’achat connaissent un développement rapide et stable en Asie.

Le Vietnam bénéficie par ailleurs d'une grande stabilité politique par rapport à d'autres pays de la région.

A ce jour, il a signé 13 accords de libre-échange, dont l’Accord de Partenariat transpacifique (TPP) dont le Vietnam et le Japon sont signataires. Dans les temps à venir, le Vietnam établira des relations de libre-échange commercial avec 55 partenaires, dont tous les membres du G7 et 15 des 20 membres du G20.

Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a affirmé la détermination du gouvernement à mettre sur pied un gouvernement intègre, créatif et ​servant les intérêts du peuple et des entreprises. Le gouvernement s'efforce d'améliorer l'environnement des affaires pour se classer au sommet des pays de l'ASEAN.

Le Vietnam se concentrera sur le perfectionnement des institutions, l'amélioration de la production, de l'efficacité et de la compétitivité ainsi que sur la restructuration de l'économie. D'ici trois ans, les entreprises publiques actionnarisées seront côtées en bourse.

Le Vietnam accélèrera la réforme administrative, notamment la simplification des formalités administratives, la création d'un environnement de l'investissement favorable et transparent. Le pays s'efforce de parvenir aux critères au niveau moyen de l'ASEAN en 2017 en matière des impôts, de la douane, de l'assurance sociale et etc.

Dans cet esprit, le Premier ministre a encouragé les investisseurs japonais à investir dans les projets de six domaines dans le cadre de coopération de développement de l'industrialisation Vietnam-Japon, ceux de développement des infrastructures, ceux sous la forme du ​Partenariat public-privé, ceux dans les services de haute qualité et l'actionnarisation des entreprises publiques. Il a encouragé les investisseurs japonais à partager leurs expériences dans les projets de start-up en association avec le développement de l'industrie auxiliaire des PME.

Avec l’instauration du TPP, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a indiqué que les deux pays seraient en mesure de porter le commerce bilatéral à 60 milliards de dollars en 2020. Le Vietnam salue l’ouverture par le Japon de son marché pour les fruits vietnamiens dont la mangue, le litchi…, en souhaitant continuer d’exporter davantage de produits aquatiques, d’articles de consommation courante et de produits électroniques au Japon, a-t-il ajouté. Il a fait savoir que les Vietnamiens prisaient les produits «fabriqués au Japon» et étaient prêts à accueillir les produits de qualité et issus des hautes technologies de ce pays.

En conclusion, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a souligné que le gouvernement vietnamien s’engage à créer un environnement des affaires et de l’investissement ouvert, favorable et équitable pour les investisseurs étrangers, japonais inclus. -VNA/VI
Articles Déjà publiés