03/05/2015 08:39 GMT+7 Email Print Like 0

Le Musée d’ethnographie de Dak Lak

 Le Musée d’ethnographie de Dak Lak, un petit bijou à ne surtout pas manquer si vous visitez les Hauts Plateaux du Centre, conserve et présente la quintessence de la culture des minorités ethniques du Tay Nguyen.


Situé dans le centre ville de Buon Ma Thuot, le Musée d’ethnographie de Dak Lak a été construit dans l’enceinte de la résidence de Bao Dai, le dernier empereur du Vietnam. L’architecte du bâtiment principal du musée est simple mais reflète l’identité culturelle du Tay Nguyen. Entouré d’un jardin ombragé de nombreux arbres séculaires, le musée ressemble à la fois à une maison « Rong » (maison communale), à une maison sur pilotis Ede et à une maison traditionnelle M’Nong.


Désigné auparavant comme « Maison traditionnelle de Dak Lak », il a officiellement été rebaptisé «Musée d’ethnographie » en 1990. Disposant à l’origine d’une petite superficie, il a fallu attendre 2008 pour procéder à son agrandissement. Aujourd’hui, il propose une collection de 10.000 objets présentés suivant trois thèmes et espaces distincts : les traditions révolutionnaires, les caractéristiques naturelles et les caractéristiques culturelles des ethnies du Tay Nguyen. L’espace culturel présente 520 objets retraçant les originalités culturelles des ethnies minoritaires comme les Ede, les M’Nong ou encore les Jarai. Des installations et des supports audiovisuels présentent les moeurs et les coutumes, les fêtes et les activités quodidiennes des minorités.


Nguyen Trong Hieu, un touriste hanoïen : « Ce musée nous présente les quintescences culturelles du Tay Nguyen. En le visitant, je comprends mieux la vie et la culture des ethnies minoritaires ».


En plus de constituer un site incontournable pour les touristes à Dac Lac, ce musée est aussi un trésor de connaissances pour les chercheurs et les élèves qui se passionnent pour la culture du Tay Nguyen.


Nguyen Thi Nguyet, enseignante au collège de Luong The Vinh à Buon Ma Thuot dit : « Comme le musée fourmille d'informations sur l’histoire et la culture de Dac Lac et du Tay Nguyen, nous y emmenons souvent nos élèves ».


Tous les weekends, le musée invite les artisans à présenter aux visiteurs les différents métiers traditionnels du Tay Nguyen ou à reproduire la fête traditionnelle d’une ethnie. Luong Thanh Son, la directrice du musée précise : « En organisant ces activités, nous souhaitons aider les autochtones à préserver et à valoriser leur métiers traditionnels ».


Chaque année, le musée d’ehthnographie de Dak Lak attire 100.000 visiteurs, dont un tiers d'étrangers. -VNA/VI

 

Articles Déjà publiés