14/06/2014 10:17 GMT+7 Email Print Like 0

Le ministère cambodgien des AE préoccupé par la situation en Mer Orientale

Phnom Penh, 13 juin (VNA) - Le ministère cambodgien des Affaires étrangères (AE) et de la Coopération internationale a envoyé une note diplomatique à l'ambassade du Vietnam en exprimant ses profondes préoccupations face à l'évolution récente et aux incidents en Mer Orientale, a annoncé vendredi Tran Van Thong, conseiller politique de l'ambassade du Vietnam au Cambodge.

Le document a été envoyé en réponse à la note diplomatique de l'ambassade du Vietnam informant de la situation en Mer Orientale, qui s'est aggravée depuis que la Chine a installé illégalement début mai sa plate-forme pétrolière Haiyang Shiyou-981 dans la zone économique exclusive et le plateau continental du Vietnam.

Dans sa note, le ministère cambodgien des AE et de la Coopération internationale a déclaré qu'en qualité de pays à l'initiative de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), le Cambodge met l'accent sur l'importance du maintien de la paix, de la stabilité et de la sécurité en Mer Orientale.

Le Cambodge soutient toutes les parties concernées pour réaliser pleinement et efficacement la DOC, y compris les facteurs politiques et juridiques afin de régler pacifiquement les différends dans cette zone maritime.

Selon la note, le Cambodge s'est déclaré convaincu que les parties concernées feront tous leurs efforts pour compléter un Code de conduite en Mer Orientale (COC) pour créer un environnement favorable à la paix, à la sécurité et à la stabilité dans la région.

Le même jour, le Bureau du Conseil des ministres du Cambodge a également adressé une note diplomatique à l'ambassade du Vietnam avec le même contenu.

Début mai 2014, la Chine a effrontément implanté sa plate-forme de forage Haiyang Shiyou-981 protégée par des dizaines de navires, dont plusieurs bâtiments de guerre, et des avions dans les eaux vietnamiennes, 80 milles marins à l'intérieur du plateau continental et dans la zone économique exclusive du Vietnam.

Les navires d’escorte chinois ont attaqué avec des canons à eau et délibérément percuté les navires vietnamiens en mission, du 3 mai au 5 juin, blessant 12 surveillants de la pêche et endommageant 24 navires, parmi lesquels figurent 19 de la Surveillance des ressources halieutiques du Vietnam et 5 autres de la Garde-côte du Vietnam.


En plus d’un mois depuis l’installation illégale par la Chine de sa plate-forme Haiyang Shiyou-981 dans les eaux vietnamiennes, le Vietnam a procédé à plus de 30 échanges et dialogues sous diverses formes et à différents niveaux avec la Chine afin de lui demander de mettre fin à ses atteintes aux droits souverains, à la juridiction comme à la souveraineté du Vietnam sur l’archipel de Hoang Sa.

Le 4 juin, le Vietnam a adressé une troisième note diplomatique à la Chine pour protester et exiger qu’elle respecte sérieusement le droit international et cesse immédiatement ses activités qui violent les droits souverains et la juridiction du Vietnam sur sa zone économique exclusive et son plateau continental.

Cependant, la Chine n’a pas seulement failli à répondre à la bonne volonté du Vietnam, mais aussi arbitrairement a élargi la sphère d’activité de sa plate-forme en la déplaçant à 15 degrés 33 minutes 36 secondes de latitude Nord et 111 degrés 34 minutes et 11 secondes de longitude Est, 60 milles marins à l’intérieur du plateau continental et de zone économique exclusive du Vietnam. - VNA/VI
 
Articles Déjà publiés