08/05/2016 09:42 GMT+7 Email Print Like 0

Le Laos vient en aide aux Vietnamiens soufferts de la sécheresse

 Les organes gouvernementaux et les organisations de masse du Laos ont collecté une somme de 257.000 dollars pour aider ​la population vietnamienne d​e la région du Sud à surmonter les pertes ​dues à la grave sécheresse.


Au nom du Parti, du gouvernement et du peuple laotiens, Mme Sunthone Sayachak, chef de la Commission des relations extérieures du Comité central du Parti populaire révolutionnaire du Laos (PPRL), a remis cette somme à l'ambassadeur du Vietnam lors d'une cérémonie organisée le 6 mai à Vientiane.


Elle a ​déclaré que cette somme, qui n’​est était pas ​importante, ​mais qu'elle témoignait néanmoins que le Parti, le gouvernement et le peuple laotiens ​étaient prêts à partager des difficultés des ​Vietnamiens.


L’ambassadeur du Vietnam Nguyen Manh Hung a exprimé ses remerciements ​au PPRL, ​au gouvernement et ​au peuple laotiens pour leur soutien.


Le vice-Premier ministre, ministre vietnamien des Affaires étrangères Pham Binh Minh a également adressé le 7 mai une lettre de remerciement au ministre laotien des AE Salomsay Kommasit, pour ce don.


En octobre 2010, le gouvernement laotien a accordé une aide de 100.000 dollars au Vietnam pour surmonter des conséquences touchées par les crues et inondations dans le Centre Vietnam.


En avril dernier, le gouvernement laotien a décidé de déverser de l’eau ​d'un barrage sur le Mékong ​afin d'aider le Vietnam à faire face à la sécheresse et ​au remontées d'eau salée dans le Delta du Mékong.


Le Vietnam ​compte 18 provinces particulièrement touchées par le phénomène El Niño. Environ 2 millions de personnes n’ont plus d’eau p​otable, et 1,1 million​ ont besoin d'une aide alimentaire. Plus de 60.000 femmes et enfants font face à la malnutrition et quelque 1,75 million de personnes voient leurs emplois et leurs activités économiques menacés par la sécheresse qui est de plus en plus grave.


Dans le Delta du Mékong, la sécheresse et la ​baisse du niveau ​des nappes phréatiques ont aggravé la salinisation qui est jugée la plus grave de ces 90 dernières années. De plus, les remontées d’eau salée ont commencé très tôt cette année, pénétrant plus profondément dans les terres de 20 à 30 km. ​Plus de 400.000 ha de cultures ont été affectés, et près de 25.900 ha de terres arables ont été laissés en jachère. - VNAVI

 

Articles Déjà publiés