01/08/2015 10:47 GMT+7 Email Print Like 0

Le chef de l’Etat réaffirme sa détermination de poursuivre l’œuvre du Renouveau

“Profiter des opportunités, surmonter les épreuves dans un monde en mutation rapide, poursuivre un renouvellement intégral et homogène, développer la créativité afin de faire au plus tôt du Vietnam un pays industrialisé et moderne », tel est le thème d’un article écrit par le président du Vietnam, M. Truong Tan Sang.


Cet article du chef de l’Etat intervient alors que l’œuvre de Renouveau du Vietnam est en cours depuis une trentaine d'années, et que diverses activités sont organisées dans l’ensemble du pays pour la célébration prochaine de la 70e Fête nationale ainsi que la préparation du 12e Congrès national du Parti communiste du Vietnam.


"Ces 30 années de Renouveau sont une étape historique importante du développement du pays. La portée et la signification de la profonde révolution que consitue l’œuvre du Renouveau se révèlent d'elles-mêmes par le passage d’une économie planifiée, centralisée, bureaucratique et basée sur les subsides d'Etat à une économie de marché à orientation socialiste, l’intégration active et positive au monde, ainsi que par l’accélération de l’industrialisation et de la modernisation nationales en vue d’édifier un Vietnam ayant «Un peuple prospère, un pays puissant, une société démocratique, équitable et civilisée».


"Durant cette période, notre pays, d’une économie agricole dépassée, a institué les infrastructures socioéconomiques essentielles afin de lancer son processus d’industrialisation et de modernisation. La structure économique du pays évolue de plus en plus vers une économie moderne avec des secteurs industriels, des services et du commerce qui prennent le pas sur celui de l'agriculture, grâce à une croissance continue assez élevée. Le chiffre d’affaires à l'export augmente fortement, plusieurs produits vietnamiens s’affirmant à l'étranger. L’économie nationale a attiré un investissement étranger important et participe désormais aux chaînes de production et de valeur mondiale. L’économie rurale, notamment la production agricole, passe d'une production traditionnelle à une production industrielle et marchande en suivant la demande du marché et en exploitant les atouts d'une agriculture tropicale. Des zones économiques de pointe ont été créées afin de donner un plus grand essor au développement du pays, toujours en exploitant de manière adéquate les avantages et potentiels locaux. Nombre de zones industrielles et de cités urbaines sont nées. Le nombre d’entrepreneurs et d’hommes d’affaires distingués a augmenté, devenant une ressource conséquente dans la mise en oeuvre de la politique d’industrialisation et de modernisation du pays. Le taux de la population active employée dans le secteur agricole, et plus généralement les zones rurales, évolue de plus en plus à la baisse, et la qualité des ressources humaines s'améliore progressivement. La physionomie de la société change de jour en jour, la vie matérielle et spirituelle du peuple s'élevant nettement, au soutien de l'accélération de l’industrialisation et de la modernisation nationales.


"Cependant, le pays fait encore face à de nombreuses difficultés et épreuves. Au cours de cette dernière décennie, alors que l'intégration du pays à la région et au monde s'approfondissait, des faiblesses intérieures, notamment institutionnelles et administratives se sont révélées plus nettement, le processus d'un développement économique soutenu mais durable rencontrant beaucoup de difficultés, soulignant le risque d'un recul du pays par rapport aux pays industrialisés, et même d’autres pays de la région. La qualité de la croissance, de la productivité et de la rentabilité de l'économie vietnamienne demeure basse. Sur le plan socioculturel, l’éducation et la formation, les sciences et les technologies, la santé et l’environnement rencontrent de nombreuses difficultés, les écarts entre les riches et les pauvres ont tendance à s'accroître, et la vie du peuple dans certaines régions est devenue très difficile…


"Le monde d'aujourd'hui évolue rapidement, évolution qui offre tant des opportunités que des défis pour le développement du Vietnam. Après la crise financière puis la récession économique mondiales, le développement dans le monde est parvenu à un tournant. La régulation et les institutions internationales connaissent des changements radicaux. Les accords de commerce de nouvelle génération aux conditions très élevées en matière d'ouverture des marchés, mais aussi de protection de l'environnement, d'équité sociale, de développement humain, etc., exigent de leurs parties d'adopter rapidement des modifications afin d'en bénéficier. Les pays ont de nombreuses opportunités de développement, mais pas moins de grands défis aussi.


"Les connaissances, les technologies et la créativité ont de plus en plus un rôle décisif dans le développement d'un pays. Ceux qui ont un savoir et qui promeuvent l'innovation acquièrent un rôle de leader dans le monde. Ceux qui sont, ou sont encore derrière comme le Vietnam, peuvent "prendre un raccourci pour les rattraper" en intensifiant l'application du progrès scientifique et des technologies. Toutefois, une transition rapide à une économie du savoir, et le rôle croissant des sciences et des technologies, génèrent une concurrence acharnée et creusent les écarts de développement entre pays. Situation qui nous oblige d'avoir une nouvelle approche axée sur les technologies, l'innovation et les ressources humaines qualifiées afin de nous donner des avantages, ainsi qu'à nous engager plus profondément dans la chaîne mondiale de production et de valeur comme dans la connaissance universelle.


"Actuellement, la situation politique et de la sécurité du monde est complexe et défavorable au développement économique. Les grandes puissances se mesurent vivement pour élargir leur influence. Le rapport de force et la situation mondiale évoluent rapidement. L'apparition de problèmes de sécurité non traditionnelle menace le développement durable. Les pays, notamment les petits pays, rencontrent de nombreuses difficultés. La raréfaction nette des ressources au service du développement, notamment naturelles, la contradiction entre croissance économique et consommation des énergies, l'explosion démographique dans les pays sous-développés, le vieillissement démographique dans plusieurs pays développés, outre les problèmes environnementaux, s'aggravent de plus en plus. La concurrence acharnée et les risques, notamment de conflits, résultant de la satisfaction de ressources de plus en plus rares exercent une forte pression sur les pays en arrière compte tenu de leurs capacités moindres de résilience. Dans la région, les atteintes à la souveraineté et les différends territoriaux en Mer Orientale évoluent de façon complexe, créant de graves défis pour la défense de l'indépendance, de la souveraineté, de l'unité et de l'intégrité du territoire de notre pays, mais aussi pour le maintien de la paix au service du développement national.


Dans cette conjoncture, le 12e Congrès national du Parti communiste du Vietnam (PCV) a une signification particulièrement importante, car il permettra d'accélérer le Renouveau sur tous les plans, de favoriser la défense de la République socialiste du Vietnam, ainsi que le maintien de la paix et de la stabilité au service du développement national en vue de faire du Vietnam un pays industrialisé et moderne. Il s'agit d'une grande opportunité du Vietnam depuis le lancement du Renouveau en 1986. Ce sera le moment de procéder à un plus fort renouvellement de pensée, d'améliorer les institutions, de développer une économie de marché à orientation socialiste, et d'accélérer l'intégration du pays au monde pour son industrialisation et sa modernisation.


"Renouvellement de la pensée et accélération de l'industrialisation et de la modernisation. Il nous faut adopter en effet une nouvelle pensée créative et innovante en matière d'industrialisation et de modernisation reposant sur des fondements scientifiques et qui soit conforme à un monde en évolution rapide. L'industrialisation et la modernisation du pays lors de la prochaine période seront profondément liées au développement d'une économie de marché comme à l'intégration au monde. Les sciences, les technologies, le savoir, et des ressources humaines qualifiées, en seront les facteurs principaux. Il est important de mobiliser, de distribuer et d'employer avec efficacité les principales ressources de développement suivant les principes d'une économie de marché à orientation socialiste dans laquelle l'Etat fixe les orientations générales et vient pallier des faiblesses en recourant aux politiques, à la réglementation, aux stratégies et aux plans par ses propres moyens. L'industrialisation et la modernisation concernent le peuple en son entier et toute la société. Tous les citoyens et toutes les entreprises sont égaux devant la loi, sans distinction de nature de propriété ou d'appartenance à un secteur économique ou à un autre.


"Perfectionnement des institutions, développement d'une économie de marché à orientation socialiste. Les pays qui ont connu le succès dans leur industrialisation se sont fondés sur une économie de marché moderne. L'industrialisation et la modernisation du Vietnam sont liées au développement d'une économie de marché à orientation socialiste, c'est-à-dire d'une économie qui fonctionne selon les lois du marché tout en maintenant une orientation socialiste en fonction de chaque période de développement. Il s'agit d'une économie moderne intégrée au monde, sous la gestion de l'Etat placé sous la direction du Parti communiste du Vietnam, et dont le but ultime est "Un peuple prospère, un pays puissant, démocratique, équitable et moderne".


"Percée scientifique et technologique, ressources humaines qualifiées et infrastructures modernes. La connaissance et la créativité sont des facteurs décisifs pour les succès du processus d'industrialisation et de modernisation de notre pays. Il faut faire des sciences et des technologies, et donc de l'éducation et de la formation, une politique nationale de toute première priorité, ainsi que le premier moteur de la modernisation des facteurs de production, du développement d'une économie du savoir, de la productivité, de la qualité et de la compétitivité de l'économie nationale. Il est indispensable de promouvoir la créativité chez tous, particuliers, entreprises comme organisations, et de prendre des politiques d'incitation au renouvellement des technologies et à l'application du progrès scientifique.


"Ce sont les ressources humaines qualifiées qui créent et innovent dans un processus d'industrialisation et de modernisation. Outre une profonde réforme de l'éducation et de la formation, en particulier de l'enseignement supérieur et de la formation professionnelle, il est important de favoriser l'investissement dans le développement de ressources humaines qualifiées, d'exploiter au mieux la "structure démographique d'or", d'exploiter les liens entre formation, application des sciences et emploi des technologies, en veillant à assurer une adéquation entre l'enseignement et les besoins des entreprises et donc du marché de l'emploi, ainsi que d'encourager les scientifiques vietnamiens vivant à l'étranger comme les chercheurs étrangers à participer au développement des sciences et des technologies au Vietnam.


"Le développement synergique des infrastructures est un impératif urgent afin de surmonter les difficultés qu'elles représentent pour l'industrialisation et la modernisation du pays.


"Il faut continuer de mobiliser et d'employer toutes ressources de financement pour les grands ouvrages de communication, les développer afin de relier simplement les grands centres économiques, notamment en accordant une priorité au développement et à la création d'un axe de communication Nord-Sud effectif et de noeuds de communication suivant les différents couloirs économiques Est-Ouest existants, en ce compris les infrastructures portuaires et aéroportuaires importantes. De même, les ouvrages hydrauliques, les lacs-réservoirs, le renforcement des réseaux de digues fluviales et maritimes, la modernisation du secteur des communications et des technologies de l'information sont prioritaires.


"L'intégration au monde a pour objet d'intensifier l'industrialisation et la modernisation du pays comme d'élever les capacités concurrentielles de notre pays. Dans cette oeuvre d'industrialisation et de modernisation, il faut saisir les opportunités qu'offrent cette intégration à l'économie mondiale, participer plus profondément aux chaînes mondiales de production et de valeur, élever la position et la compétitivité de chaque entreprise et de chaque secteur économique du pays sur le marché mondial, et limiter les effets négatifs de ce processus d'intégration, notamment en veillant à assurer une certaine indépendance et autonomie à l'économie nationale".


M. Truong Tan Sang a également souligné que la signature des accords de libre-échange bilatéraux et multilatéraux doit aller de pair avec des préparatifs soigneux et complets en vue de leur application effective.


"Il faut exploiter efficacement le développement des débouchés pour augmenter les exportations nationales de biens et des services comme l'investissement à l'étranger, mais aussi pour mieux multiplier les sources de financement, et bénéficier davantage du niveau scientifique, des technologies et des capacités de gestions avancées des pays au service de l'industrialisation et la modernisation nationale", a-t-il estimé.


Le président du Vietnam a recommandé la poursuite du renouvellement de la pensée et des modalités de mise en oeuvre de la rénovation de l'appareil d'Etat en vue d'instituer une administration nationale moderne.


"Avec les changements rapides de la situation nationale et internationale, et la détermination politique de procéder à un renouvellement intégral pour un développement intelligent, le Vietnam saura certainement saisir les opportunités, surmonter ses défis pour atteindre bientôt son objectif de devenir un pays industriel et moderne", a conclu M. Truong Tan Sang. - VNA /VI
Articles Déjà publiés