22/12/2015 16:02 GMT+7 Email Print Like 0

Le chant Then – mélodie « céleste »

Dans la vie culturelle et spirituelle des groupes ethniques Tày, Nùng et Thaï des provinces montagneuses du Nord, le chant Then est comparé à une « mélodie chantée par les fées », à une « mélodie céleste». Cet art vocal est étroitement attaché à leur existence, de la naissance à la mort. On peut dire qu’il a une dimension universelle, compte tenu des valeurs qu’il propage.
Vivre et mourir avec le Then

Selon les Tày, Nùng et Thaï, Then signifie « Ciel ». Le chant Then est une forme de narration à travers le chant folklorique, qui raconte des voyages humains au ciel pour demander au dieu d’accorder chance et  vie heureuse sur Terre.

Selon les spécialistes de musique folklorique, le Then constitue une forme d'activités culturelles et spirituelles et aussi un type de musique folklorique. Le Then est composé de près de 4000 versets, reflétant tous les aspects de la vie, des activités de la vie quotidienne, amour, funérailles, mariage et corvées. Le rituel Then est un spectacle artistique inspirant, capable d’immerger les gens dans un monde surnaturel. Il dévoile la cosmogonie des ethnies Tày, Nùng et Thaï.

Pour un aperçu plus complet de l’art du Then, nous sommes allés dans le district montagneux de Chiêm Hoa, province de Tuyên Quang, considéré comme le berceau du Then du peuple Tày.



Le sorcier Cao Xiêm  effectue un rite dans le district de Chiêm Hoa, province de Tuyên Quang.






Le chant Then est un élément important de la vie culturelle et spirituelle des Tày, Nùng et Thaï.

À la maison de Nông Van Sêp, hameau de Hà Thoi, nous avons eu la chance d'assister au rituel « Câu Khoan », pour une bonne santé et la longévité des parents. Le rite était présidé par Cao Xiêm, un chaman bien connu. Chez les Tày, les gens qui président aux rituels Then sont désignés comme « Ông Then » (M. Then) ou « Bà Then » (Mme Then). Ce sont des envoyés du Ciel, sortes d’intercesseurs entre l'homme et les divinités.

La maison de Nông Van Sêp était bondée comme lors d’un festival. Presque tous les  habitants du hameau s’étaient massés à l'intérieur et à l'extérieur de sa modeste maison sur pilotis.

Dans une tenue rouge, un chapeau et la cithare "Dàn Tinh" (cithare à deux cordes) en main, le chaman Cao Xiêm a ouvert le rituel avec un ancien air de Then. Au milieu des fumées d'encens, sa voix et les sons musicaux ont plongé les gens dans un monde mystérieux, étrange, totalement différent du monde terrestre, où les enfants et petits-enfants font un long voyage pour demander au « roi céleste » d’offrir bonne santé et longévité à leurs parents et grands-parents.

Les Tày, selon Cao Xiêm, confient en le Then toutes leurs pensées liées à la vie telles que sentiments et pensées profondes, désirs, aspirations et confiance.... Le Then est la force spirituelle qui les aide à surmonter toutes les difficultés pour une vie meilleure.

Le Then contient également des règles de morales, des louanges aux belles vertus, des critiques des mauvaises habitudes, l’éloge de l'amour entre l'homme et la femme, de l'amour pour la nature et du patriotisme. Pour ces raisons, il éveille la beauté de l'âme humaine, ainsi que les valeurs esthétiques et humaines nobles. Pas étonnant donc que le rituel Then a été reconnu patrimoine culturel immatériel national.

Le Then dans la vie contemporaine

A côté du répertoire traditionnel, il est apparu une nouvelle forme de Then réformée sur la base des anciennes mélodies. Selon Cao Xiêm, les chansons réformées se sont progressivement libérées des activités cultuelles pour donner naissance à une forme indépendante de chant folklorique, une forme de spectacles d'art. Ceci est considéré comme une avancée et aussi un changement inévitable dans les efforts de développement et de préservation des cultures traditionnelles des divers groupes ethniques aujourd'hui.

Pour en savoir plus sur cette question, nous avons rencontré Hà Thuân dans la commune de Tân An, district de Chiêm Hoa, province de Tuyên Quang. Il est le premier Tày à avoir été nommé « Artisan du peuple » pour ses grandes contributions à la préservation des airs de Then. En dehors de la collecte et de l'enregistrement d’anciens airs chantés par des personnes âgées, il a composé plus de 40 nouvelles chansons. Les cours gratuits organisés dans sa maison sur pilotis ont permis l'émergence de divers clubs de Then à l’intérieur et à l’extérieur du district de Chiêm Hoa.

Ma Van Doan, directeur du club Then de la commune de Tân An, a déclaré que son club, fondé il y a 20 ans, compte 40 - 50 membres réguliers, âgés de 5 à 85 ans.



Les quatre filles et nièces de Hà Thuân sont des chanteuses de Then reconnues.


Les membres du club Then de Tân An apprennent des danses.


Hà Thi Chinh (hameau d’An Thinh, commune de Tân An) apprend à chanter à un jeune membre du club.


Une rencontre  au club de Then dans la commune de Tân An, district de Chiêm Hoa.

 



Le Dàn Tinh (cithare à deux cordes) est indispensable pour chanter le Then.



Le chant Then est encore bien vivace au sein des ethnies Tày, Nùng et Thaï. 




La vitalité du Then se voit clairement à travers le développement des clubs non seulement au sein des hameaux mais aussi dans les écoles. Ma Van Duc, professeur à l’école secondaire Tân An (commune de Tân An, district de Chiêm Hoa), a révélé que son école a établi un club de Then, qui a obtenu des succès lors des concours de chant Then. Selon lui, via le Then, les élèves peuvent mieux comprendre et aimer la culture de leur ethnie.

Selon le Département de la Culture, des Sports et du Tourisme de la province de Tuyên Quang, il existe maintenant quelque 60 clubs «Then – cithare Dàn Tinh», avec 54 artisans de Then, 100 maîtres «Tào» et 15 maîtres «PUT» (ceux pratiquant les cérémonies de nature spirituelle) qui sont des chamans, notamment dans les districts de Chiêm Hoa, Lâm Binh, Na Hang et Son Duong.

Le dernier jour de notre voyage, nous avons eu la chance d'assister dans la ville de Tuyên Quang au 5e Festival du « Then – cithare Dan Tinh» - 2015 des ethnies Tày, Nùng et Thaï, avec la participation de chanteurs de 14 provinces montagneuses du Nord. Les participants ont apporté au festival  les airs les plus caractéristiques de leur groupe ethnique et de leur localité, permettant au public de découvrir la diversité de cet art, par exemple le Then de la région de Cao Bang est profond et ardent tandis le Then de Lang Son est joyeux et bruyant, celui de la région de Tuyên Quang est rapide et puissant, comme des troupes marchant au champs de bataille, celui de Hà Giang au contraire est lent et mélancolique etc.



La 5e Festival du Then et de cithare Dàn Tinh offre au public l'occasion de découvrir l'art du Then
de plusieurs groupes ethniques montagnards du Nord.



Un jeune chaman assiste au 5e Festival de Then et de cithare Dan Tinh des Tày, Nùng et Thaï. 


Reproduction des rituels du chant Then au Festival.

Nous avons dit adieu à Tuyên Quang, berceau des « airs des fées ». Comme l'a dit Hà Thuân: «La vie sans Then est comme les oiseaux sans chant, les arbres sans feuilles et fleurs, ou les poissons sans rivières ou ruisseaux. Le Then est un pont entre le monde spirituel et le monde terrestre. Il est le fil de l'amour et de l’affection, l’aspiration des gens à une vie paisible et heureuse ».

Avec ses valeurs humaines profondes, le Then a une dimension qui va bien au-delà des frontières d'un village ou d’un hameau, et est digne de devenir un patrimoine culturel de la nation voire de l'humanité./.



Afin d'honorer le  patrimoine Then des Tày, Nùng et Thaï, le 12 août 2015, le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme a publié une décision approuvant le plan directeur sur la constitution de dossiers sur le «Then des Tày, Nùng et Thaï » qui seront remis à l'UNESCO pour une reconnaissance dans la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité.


 
Texte: Thao Vy -  Photos: Trinh Van Bô