30/06/2017 09:10 GMT+7 Email Print Like 0

Le 37e congrès des maires francophones à Montréal

 Le 21 juin 2017 s’est ouvert à Montréal (Canada) le 37e congrès de l’Association internationale des maires francophones (AIMF), en présence de la secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean.

Le 37e congrès de l’Association internationale des maires francophones (AIMF) s’est déroulé à l’invitation du maire Denis Coderre et de la présidente de l’AIMF, maire de Paris, Anne Hidalgo.

Autour de la thématique «Pour un réseau solidaire des villes», plus de 350 élus locaux, experts et partenaires ont échangé sur les solutions à mettre en place pour un développement durable et partagé de leurs villes et sur les apports, la place et le rôle des femmes.

Le premier prix AIMF de la femme francophone a notamment été remis officiellement à la lauréate 2017, la Tunisienne Cyrine Ben Romdhane.

Pas de pays forts sans villes fortes

Dans son discours à la cérémonie d’ouverture, la secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean, a souligné que «les villes sont des lieux où s’expriment tous les défis, où se résolvent toutes les tensions, où se gèrent tous les changements qui parcourent la société contemporaine mondialisée».

Et d’ajouter : «Parce que nous sommes tous placés - villes, parlements, États, gouvernements, organisations régionales et internationales, mais aussi universités, médias, syndicats, partis politiques, monde de l’entreprise - face à un choix décisif pour l’avenir. Soit nous nous laissons dépasser par les changements, submerger par les menaces qui affligent et déstabilisent nos sociétés, soit nous décidons, en toute responsabilité, de nous unir pour réagir et pour agir. L’espace francophone, comme le reste du monde, a plus que jamais besoin de réseaux de villes forts. Vous le savez et vous le dites à raison : il n’y a pas de pays forts sans villes fortes».

Cette rencontre a également été l’occasion d’informer largement les villes membres sur l’Initiative pour l’amélioration des services urbains clés dans les secteurs sociaux, signée entre l’AIMF et la Fondation Bill & Melinda Gates en mars dernier et mise en œuvre en partenariat avec la ville de Paris.

Créée en 1979, l’AIMF est le réseau mondial des élus locaux francophones qui regroupait avant ce congrès 272 membres dans 49 pays.-CVN/VNA/VI
Articles Déjà publiés