09/08/2016 14:54 GMT+7 Email Print Like 0

L’art truc chi de Huê

L’art truc chi de l’ancienne capitale de Huê, province de Thua Thiên-Huê, est créé  à partir de bambou en s’inspirant de la production manuelle de papier rhamnoneuron (papier do), un papier traditionnel vietnamien. Son nom « truc chi » vient de la prononciation sino-vietnamienne de deux mots : trucsignifie le bambou et le chi, le papier. L’art du truc chiest une création du peintre Phan Hai Bang.

Phan Hai Bang et ses associés ont entamé, en 2000, un projet de création d’un art capable de créer des articles  fortement inspirés de la culture vietnamienne.

Après dix ans de recherche sur la méthode de fabrication du papier do traditionnel vietnamien, il a pu donner naissance,  en 2011, à l’art du truc chi. Il a choisi le bambou comme matière première car c’est une plante omniprésente au Vietnam et sa durabilité permet aux articles d’être exposés en plein air.

 

Une étape de fabrication du papier truc chi. Photo : Thanh Giang


Le tuyau d’arrosage créé par le peintre Phan Hai Bang. Photo : Tat Son


Motifs  décoratifs  créés au moyen du tuyau d’arrosage. Photo : Tat Son


Sous la pression de l’eau, la poudre de papier se dépose en formant des motifs de décoration. Photo: Tat Son


Les produits en papier truc chi sont séchés au soleil. Photo : Thanh Giang


Un éventail en papier truc chi. Photo: Tat Son


Des articles dérivés de l’art truc chi, créés par le peindre Phan Hai Bang, sont exposés au musée
des antiquités  royales de Hue. Photo : Thanh Giang

La fabrication du papier truc chi est totalement manuelle. Le bambou est traité, puis broyé en poudre et soumis à une technique manuelle de fabrication du papier. Sur une pièce de papier humide, le peintre utilise une sorte de tuyau d’arrosage dont on peut moduler la puissance et arrose la surface du papier sur laquelle des motifs sont précollés. Puis l’artisan les retire, et les motifs apparaissent sur la poudre de bambou.

Une autre méthode consiste à peindre directement, au moyen du tuyau d’arrosage, sur la surface du papier reste mouillée.  Le papier truc chi sert à fabriquer d’autres articles traditionnels de Huê : images du village de Sinh, chapeaux coniques, éventails en papier … Cela contribue à faire revivre les villages de métiers traditionnels de Huê et à créer de nouveaux produits typiques de la culture locale.



Un espace d’articles en papier truc chi du peintre Phan Hai Bang. Photo: Tat Son


Un tableau en papier truc chi. Photo : Thanh Giang


Une lampe en papier truc chi. Photo : Thanh Giang


Une lanterne. Photo : Thanh Giang


Un tableau de l’école truc chi. Photo : Thanh Giang


Un tableau de l’école truc chi. Photo : Thanh Giang


Une calligraphie du bonze supérieur Minh Duc Trieu Tam. Photo: Tat Son


Un portrait. Photo: Tat Son


Un éventail de papier traditionnel de Hue. Photo : Thanh Giang


Des produits créés en suivant l’art truc chi. Photo : Thanh Giang
 
« Le truc chi c’est le papier, mais encore bien d’autres choses ». Par cette devise le peintre Phan Hai Bang veut dire que ses créations se basent sur la tradition. Son art et d’autres contribuent à enrichir la culture de l’ancienne ville impériale./.

 
Texte : Tât Son - Photos : Tât Son,Thanh Giang