06/06/2014 22:03 GMT+7 Email Print Like 0

L’archipel de Truong Sa raconté par les archéologues

Khanh Hoa, 6 juin (VNA) - «Les scientifiques sont prêts à tout mettre en œuvre pour prouver la souveraineté maritime et insulaire du Vietnam», affirme le professeur Trinh Nang Chung de l’Institut archéologique du Vietnam. Ce dernier a participé à une fouille sur Truong Sa (Spratly), dans le cadre du programme d’étude de l’archipel mené de 1993 à 1999.

En 1993, l’ancien Premier ministre Vo Van Kiêt a confié à l’Institut d’archéologie du Vietnam le déploiement du programme de fouille archéologique de Truong Sa. Ce dernier vise à collecter des preuves scientifiques, mises au service de l’affirmation de la souveraineté maritime et insulaire du Vietnam. Le professeur Trinh Nang Chung compte parmi les membres ayant participé à ce programme de fouilles.

Les scientifiques y ont découvert des centaines d’antiquités en faïence, en céramique et en porcelaine. Les fouilles ont également permis de trouver des preuves scientifiques montrant qu’il y avait dans le passé des activités de Viêt sur l’archipel.

En 1993-1994, les archéologues ont découvert des morceaux de céramique de la civilisation de Sa Huynh et des céramiques de la dynastie des Lê (XVe-XVIIIe siècle). Les scientifiques ont collecté plus de 300 objets en faïence et en porcelaine. Rien que sur l’île de Nam Yêt, plus de 200 morceaux ont été découverts. Parmi eux, trois morceaux de faïence en jade de la dynastie des Trân (XIIIe-XIVe siècle).

Sur l’île de Song Tu Tây, les scientifiques ont mis au jour 16 pièces de monnaie de la dynastie des Nguyên. Sur Son Ca et Sinh Tôn plusieurs morceaux en faïence et en porcelaine des dynasties des Nguyên et des Lê ont été découverts. Tout cela montre que les Viêt étaient déjà présents sur l’archipel de Truong Sa il y a près de 2.000 ans. Ils résident ainsi sur l’archipel depuis la dynastie des Trân (XIIe-XIVe siècle).

«Les scientifiques sont toujours prêts à étudier pour mettre en lumière des preuves permettant d’affirmer la souveraineté maritime et insulaire du Vietnam sur l’archipel de Truong Sa», souligne le professeur Trinh Nang Chung. – VNA/VI
Articles Déjà publiés