11/12/2015 14:51 GMT+7 Email Print Like 0

L'amour de Kitaguchi Haruki pour le football vietnamien

Avec son grand amour pour le Vietnam, Kitaguchi Haruki, un entraîneur de football japonais de 31 ans, est arrivé à Hô Chi Minh-Ville pour mettre en œuvre un projet d'enseignement du football pour les enfants. En plus de doter les enfants de compétences footballistiques, il les aide également à développer un bon caractère pour devenir des citoyens responsables et utiles.
Kitaguchi Haruki, diplômé de l'Université d'Osaka des Sciences Sportives au Japon, travaille depuis six ans au Club de football japonais Amitié, pour le développement du football communautaire à but non lucratif. Il a eu comme tâche de mener une enquête dans des pays d'Asie du Sud pour des projets d'enseignement du football aux élèves des écoles maternelles.

Il a choisi Hô Chi Minh-Ville parce que pour lui c’est une ville dynamique avec des gens sympathiques. Pour démarrer le projet, Kitaguchi Haruki est allé dans les jardins d'enfants de la banlieue pour enseigner le football gratuitement. Puis il a ouvert des classes où les parents inscrivent leurs enfants. Jusqu'ici, il a organisé 13 classes, de 365 élèves, dans le centre-ville et la banlieue. Le projet attire aussi un grand nombre de volontaires japonais qui l’aident dans l'enseignement.



Kitaguchi Haruki travaille depuis plus de 6 ans pour le Club de football japonais Amitié.


Les élèves écoutent attentivement les volontaires japonais.


Les enfants écoutent Kitaguchi Haruki.


Kitaguchi enseignant les compétences de base.


Kitaguchi est aussi aidé par des volontaires japonais.


Enseignants et élèves donnent le maximum lors des  entraînements.


Un entraînement.


Kitaguchi Haruki souhaite transmettre aux enfants la passion du foot et la conscience sociale.


Le maître Kitaguchi Haruki aide les enfants à apprendre les techniques de base.


Un élève s'entraînant avec le ballon.


Un moment d'émotion entre enseignant et  élèves.


Le maître Kitaguchi Haruki aide les enfants à respecter la discipline et à s’autonomiser.

Cette méthode de formation aide les enfants à respecter la discipline, à s’autonomiser et à avoir un comportement correct avec les adultes et la communauté.  Ils apprennent à dire bonjour ou au revoir, à être patient, à ne pas de se battre pour quelque chose, à faire la queue pour attendre leur tour, à se remettre debout après une chute sans pleurer ni attendre  de l'aide …

Selon le jeune entraîneur, le football est un sport d'équipe, donc il faut travailler ensemble. Grâce à l'enseignement du football, il veut aider les enfants à développer leur dignité et à devenir de bons citoyens qui se soucient toujours des autres et de la communauté./.

 
Texte: Nguyên Oanh - Photos: Thông Haï