25/07/2016 14:28 GMT+7 Email Print Like 0

L’âme de la nation dans les gravures sur bois de Trân Nguyên Dan

Les gravures sur bois de Trân Nguyên Dan sont la combinaison de modèles traditionnels et des techniques de sculpture uniques du Vietnam du début du 20ème siècle.
Trân Nguyên Dan a commencé sa carrière de peintre durant la guerre. C’est surtout dans la gravure sur bois qu’il s’est fait un nom. Parfois, il doit joindre plusieurs plaques pour former un grand bloc de la taille souhaitée. Il utilise un ensemble de ciseaux à bois pour produire des sculptures fines.

Outre les techniques de sculpture traditionnelles, il applique aussi des techniques modernes pour créer des sculptures variées. Ses sculptures, à la fois simples et raffinées,  suscitent beaucoup d'éloges parmi les amateurs d'art. Une fois l’œuvre gravée sur la plaque de bois, Trân Nguyên Dan l’imprime sur du papier Poonah, du papier diêp (fabriqué avec de la poudre de coquillage), du papier dzo, voire de la soie ou du tissu.


L'œuvre est d’abord dessinée sur le papier, avant d’être tracée sur la plaque de bois.


Avec des outils très simples, Trân Nguyên Dan crée des œuvres uniques.


L’œuvre sur papier est posée sur la plaque de bois grâce à du papier carbone.


La sculpture sur bois nécessite patience et efforts.


De l’encre noire est appliquée avec un rouleau sur la plaque de bois gravée,
avant qu’une feuille de papier ne soit posée dessus.



L’encre doit être déposée de manière uniforme.


L’éponge de luffa est utilisé pour appliquer sur la surface du papier lors du processus d’impression.


Une gravure achevée. 


Le peintre Trân Nguyên Dan a consacré 50 ans de sa vie à la gravure sur bois.

Trân Nguyên Dan crée souvent des images avec deux sujets, par exemple un paysage et des gens qui travaillent. On peut ressentir un rythme dans ses tableaux. Les gens et les objets semblent vivants, actifs. L'âme de la nation transparaît dans ces œuvres.

Récemment, plus de 100 gravures sur bois de Trân Nguyên Dan, réalisées entre 1967 et 2015, ont été recueillies par Nguyên Thi Thu Hoà et présentées à l'exposition 
«Sculpture - Du traditionnel au moderne»

Évaluant les œuvres de Trân Nguyên Dan, le chercheur Nguyên Duc Hoa a dit qu’«elles reflètent l'âme du pays que ce soit dans les contours, les formes ou les couleurs».

Trân Nguyên Dan a confié qu'il n'a pas l'intention de garder ses œuvres pour sa collection personnelle. Il veut les envoyer à des collectionneurs nationaux et étrangers, ou à des musées,  dans le but de faire largement connaître la gravure sur bois du Vietnam./.



«Hanoi dans mes yeux». 


«Ville de fleurs de flamboyants». 


«J’aime Hanoi». 


«Jeune fille de l’ethnie Dzao Rouge».


«Printemps dans le pays du Quan ho»


«Hôï An dans mes yeux». 


«Rue au bord du fleuve». 


«Quôc Tu Giam en automne». 


«Pont japonais de Hôi An». 



En 2007, Trân Nguyên Dan a reçu le Prix National de la Culture et des Arts, pour ses cinq gravures sur bois «Nghê Thuât de Hàng Trông» (Arts à Hàng Trông), «Cham hoc cham lam» (Diligence), «Tro lai Tam Bac» (Retour à Tam Bac), «Hôi dên Hùng» (Fête du Temple des rois Hùng) et «Thang Long - Dông Dô – Hanoi».

Texte: Ngân Hà - Photos: Khanh Long