03/03/2017 09:38 GMT+7 Email Print Like 0

L’agriculture vietnamienne prête à relever le défi du high-tech

Le 2 février (soit le 6e  jour du 1er mois lunaire), premier jour de travail après les congés du Têt, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a exhorté l’agriculture vietnamienne à s’engager résolument dans la voie du high-tech. Il a assuré que dans ce processus, le gouvernement serait aux côtés des entreprises et des coopératives. Le Premier ministre lui-même et les branches concernées feront connaître à l’international les produits de haute technologie, de haute qualité et de l’agriculture verte fabriqués dans le pays, a-t-il encore indiqué.
Les premiers jours du Nouvel an du Coq, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc est allé participer au lancement d’un projet de production agricole high-tech dans la province de Hà Nam. Cela a montré sa forte détermination de bâtir une agriculture moderne, intelligente et high-tech pour que le secteur agricole reste le pilier de l’économie nationale.

Dans les communes de Xuân Khê et de Nhân Binh, district de Ly Nhân, province de Hà Nam, Vingroup a investi 300 milliards de dongs dans un projet de production agricole high-tech  sur superficie de 180 hectares. Ce complexe comprend notamment un champ de 130 hectares, une serre équipée de technologies israéliennes de 5 hectares. Il s’agit de l’une des 14 fermes de VinEco relevant de Vingroup.

Dans son discours prononcé lors du lancement de ce projet, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a déclaré que « l'agriculture demeure un pilier de l'économie nationale. Grâce à sa réforme agricole, le Vietnam, qui souffrait autrefois d’une pénurie récurrente de riz, est devenu aujourd’hui le 3e  exportateur mondial».

Le chef du gouvernement a souligné les défis auxquels le secteur agricole doit faire face, à savoir l’insécurité alimentaire, les techniques culturales arriérées, la part prépondérante de la riziculture aquatique dans la production agricole et les difficultés rencontrées dans l’exportation de riz.

Selon le Premier ministre, l’agriculture de demain est l’agriculture biologique, propre, intelligente répondant aux besoins du marché national et de l’exportation. La culture des légumes et l’élevage constitue une priorité.


Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc  participe au lancement du projet de production agricole high-tech
dans la ferme VinEco de la commune de Xuân Khê, district de Ly Nhân, province de Hà Nam. Photo : Thông Nhât/AVI



Le Premier ministre visite la zone de culture de légumes de haute technologie de la ferme VinEco Hà Nam.
Photo : Thông Nhât/AVI



Le Premier ministre visite la Compagnie par actions d’investissement et de développement de l’agriculture
high-tech de Hà Nam. Photo : Thông Nhât/AVI

« Il faudra  s’appuyer sur les entreprises privées et les coopératives pour résoudre les problèmes qui se posent à l’agriculture vietnamienne », a-t-il estimé, voulant encourager davantage les start-up et miser sur le cloud computing pour développer l’agriculture high-tech.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a également exhorté à élargir les limites des parcelles, à renforcer le remembrement, à intensifier le transfert des avancées scientifiques et technologiques, et à pourvoir aux besoins financiers de l’agriculture high-tech. Il a confié à la Banque d’Etat la mission de mettre en place d'autres formes d'assistance pour renforcer le soutien en faveur de l’agriculture high-tech, avec un montant prévisionnel de 60.000 à 100.000 milliards de dongs.


Dà Lat est le leader national dans la production agricole high-tech. Photo : Nguyên Luân/Revue Vietnam Illustré


Des experts japonais mènent une enquête sur l'utilisation d'équipements de haute technologie pour le maraîchage
et la floriculture à Da Lat. Photo : Nguyên Luân/Revue Vietnam Illustré



Application de la culture in vitro à Da Lat. Photo : Nguyên Luân/Revue Vietnam Illustré


Des semis de légumes  cultivés selon la méthode hydroponique. Photo : Nguyên Luân/Revue Vietnam Illustré


Des paysans de Dà Lat appliquent la méthode hydroponique dans la culture de légumes bio.
Photo : Nguyên Luân/Revue Vietnam Illustré



Un potager bio appliquant la méthode hydroponique. Photo : Nguyên Luân/Revue Vietnam Illustré


Des betteraves d’origine coréenne  cultivées pour des expérimentations à Dà Lat.
Photo : Nguyên Luân/Revue Vietnam Illustré



En plus de la production agricole, le Vietnam  met aussi l’accent sur la conservation des produits agricoles après  récolte.
Photo : Nguyên Luân/Revue Vietnam Illustré



L’application des technologies dans la production et la conservation des produits agricoles permettent une productivité
et une qualité beaucoup plus élevées. Photo : Nguyên Luân/Revue Vietnam Illustré

Le Premier ministre a aussi mis l’accent sur la formation des ressources humaines en faveur de l’agriculture high-tech, l’extension des marchés, le renouvellement de l’emballage, la création de labels et la commercialisation des produits agricoles.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a exhorté l’agriculture vietnamienne à relever le défi du high-tech, affirmant que le gouvernement sera aux côtés des entreprises et des coopératives. Le gouvernement défendra leurs labels et leurs intérêts légitimes. Le Premier ministre lui-même et les branches concernées feront connaître à l’international les produits de haute technologie, de haute qualité et de l’agriculture verte fabriqués dans le pays, a-t-il encore indiqué.

Ces engagements doivent permettre des changements radicaux à la fois dans la pensée et dans les modes de production, pour l’émergence de l’agriculture de demain./.

Réalisé par l’AVI/Revue Vietnam Illustré
Articles Déjà publiés