21/02/2015 09:14 GMT+7 Email Print Like 0

La restructuration agricole bat son plein à Dông Thap

Propice aussi bien à la riziculture qu’à l’aquaculture, l’horticulture ou encore la fruticulture, la province méridionale de Dông Thap semblait toute désignée pour qu’y soit expérimenté le nouveau programme de restructuration agricole lancé par le ministère de l’Agriculture et du Développement Rural, un programme qui rentre bien sûr dans le cadre de la nouvelle ruralité.


Ce programme de restructuration vise à améliorer la valeur ajoutée de la production agricole et à instaurer un développement durable. Ses concepteurs proposent de créer de véritables chaînes de production, écoulement inclus. Mais ils prônent aussi un effort de professionnalisation et de modernisation, indispensable selon eux à l’établissement d’une réelle production intensive. Ce faisant, la mise en place de cette restructuration devrait permettre de créer des emplois, mais aussi de confirmer les grandes orientations de la nouvelle ruralité.


Telle qu’elle est envisagée à Dông Thap, la restructuration agricole devrait concerner surtout le riz, les pangas, les canards, les arbres fruitiers et les bonsaïs. Et elle devrait se faire parallèlement à un travail de gestion des problèmes fonciers et des investissements publics. Lê Minh Hoan, secrétaire du Comité du Parti pour la province de Dông Thap : « L’idée, c’est d’assister les entreprises dans la mesure de nos capacités. Nous avons d’ailleurs demandé au gouvernement de nous permettre de prélever sur le budget provincial pour aider les entreprises et les coopératives. Ce serait bien également de mettre en place des zones de production de matières premières en faisant en sorte d’établir des liens entre entreprises etproducteurs. On y gagnerait sur tous les plans : la production et le commerce seraient stabilisés et les agriculteurs pourraient y trouver leur compte ».


Dông Thap entend faire de la restructuration agricole l’axe principal de sa restructuration économique, ce qui suppose la mise en place de chaînes de production, la modernisation de la production et l’établissement de labels commerciaux, garantissant le respect de l’environnement et donc une certaine forme de développement durable. Trần Thị Thái, vice-présidente du Comité populaire de la province de Dông Thap : « La production agricole de Dông Thap est essentiellement basée sur la riziculture et la pisciculture. On vend surtout des produits bruts et force est de reconnaître qu’au niveau de la présentation, ça laisse à désirer. Et bien sûr, ça n’apporte pas beaucoup de valeur ajoutée. Alors, ce qui serait bien, c’est d’accorder davantage d’importance à l’industrie auxiliaire dans notre futur plan de développement économique ».


Dông Thap aide aussi ses communes à répondre aux critères de la nouvelle ruralité en mettant en place des modèles d’agriculture bio et d’agriculture moderne. La province mobilise par ailleurs près de 1.000 milliards de dongs pour créer de grandes rizières exemplaires. Ce projet s’applique sur près de 21.000 hectares, dans les districts de Tân Hồng, de Tam Nông, de Thanh Bình, de Tháp Mười, de Cao Lãnh, de Lai Vung et de Lấp Vò.


Avec ce programme de restructuration agricole, Dông Thap peut envisager une croissance agricole de 4,5 à 5% sur la période 2016-2020. La moitié de ses communes devraient atteindre les normes de nouvelle ruralité. Quant au taux de foyers pauvres, il devrait baisser de 2 points par an. -VOV/VNA/VI
Articles Déjà publiés