13/05/2016 10:33 GMT+7 Email Print Like 0

La mystérieuse auberge Ma Rung

Située dans la montagne de Da Nghit, district de Lac Duong (province de Lâm Dông), l’auberge Ma Rung est un endroit mystérieux qui attire de nombreux touristes en quête d’expériences nouvelles.
passionné de voyages, il a parcouru de long en large les Hauts Plateaux du Centre. Ses amis le surnomment «ma rung» (« fantôme de la forêt », pour désigner celui qui connaît une région comme sa poche), d’où vient le nom de l’auberge. A l’âge de la retraite, il a quitté sa ville et s’est installé dans la région montagneuse de Da Nghit. Avec sa famille, il a construit une maison en bois, planté des fleurs, aménagé un jardin, des baraques pour les touristes...

Beaucoup de touristes viennent à l’auberge pour profiter du calme et de la nature. Ils sont reçus chaleureusement par le maître des lieux. Ils ont l’impression d’aller chez un ami. Ils peuvent admirer des paysages sauvages et romanesques, profiter de l’air pur...


La maison de bois se trouve au milieu de l’auberge Ma Rung.


La beauté des fleurs au sein de l’auberge.


L’impressionnante floraison du myrte tomenteux.


Un pont suspendu enjambe la rivière.


Des touristes prennent en photo le pont suspendu.


Les touristes étrangers aiment la beauté sauvage de l’auberge Ma Rung.


Des touristes pêchent dans la rivière.


Espace de repos au sein de l’auberge.


Des maisons réservées aux touristes, créées selon l’architecture locale.


Paysages romanesques.


De petites maisons donnent sur le lac transparent.


Un touriste navigue sur le lac.

Le paysage est le plus romanesque au printemps, saison de la floraison. Des fleurs s’épanouissent le long de l’allée menant à l’auberge. En hiver, le brouillard plonge le lieu dans une atmosphère mystérieuse.

Les visiteurs franchissent un pont de bois pour monter sur une colline où trône un jardin de mandariniers chargés de fruits. De là, ils peuvent admirer l’auberge en contrebas.

Le soir, tout le monde se réunit au bord du lac, autour d’un feu de bois, pour déguster du porc grillé et siroter de l’alcool avec un chalumeau de bambou. Le propriétaire raconte des histoires sur la population des Hauts Plateaux et partage ses aventures passées./.
 
Texte : Son Nghia – Photos : Nguyên Luân