15/05/2016 09:04 GMT+7 Email Print Like 0

La montagne aux jardiniers acrobates

 Dans le Sud du pays, situé à une dizaine de kilomètres du centre de la ville de Tây Ninh (province éponyme), le site de Bà Den est emblématique de la région. Un paysage original qui, vu de haut, fait penser à un colossal chapeau conique traditionnel renversé sur un immense champ.


Il s'agit d'un ensemble de trois monts contigus - Heo, Phung et Bà Den - d’une superficie totale de 24 km². Culminant à 986 m, Bà Den est considéré comme «le toit du Sud oriental», agrémenté de grottes mystérieuses, vieux temples et pagodes. Une destination de choix pour les amoureux de la nature.


Le mont Heo, le moins haut du groupe de montagnes, est certes moins tourné vers le tourisme, mais n’en reste pas moins indispensable pour les paysans locaux. Sol stérile, système d’irrigation insuffisant ou chemins escarpés, ces difficultés n’ont pas empêché bon nombre de jardins fruitiers de faire leur apparition sur les versant arides.


Les horticulteurs gagnent leur vie en cultivant des manguiers, bananiers ou encore corossoliers, au prix d’intenses efforts et non sans peine. Les fruits cueillis sont mis dans des cageots, et ces derniers peuvent peser jusqu’à une centaine de kilos une fois chargés.


Ces derniers sont portés sur le dos, et acheminés chez les grossistes. Les chutes, et les glissades ne sont pas rares. «Le travail est pénible et dangereux, j’en suis conscient. Mais c’est notre unique gagne-pain», confie Vo Nhiêu, 55 ans dont près de 30 passés à récolter les fruits au mont Heo. -CVN/VNA/VI

 

Articles Déjà publiés