17/02/2015 10:03 GMT+7 Email Print Like 0

La foire du Têt à la campagne

À l’approche du Têt, si les citadins vont aux supermarchés faire leurs emplettes, les habitants des régions rurales eux restent fidèles à leurs marchés en plein air, colorés et vivants.


Visite de l’un d’entre eux aux environs de Hanoi. Pour les Vietnamiens nés et ayant grandi à la campagne, l’atmosphère de la foire du Têt constitue un souvenir inoubliable. Sont souvent gravés dans leur mémoire l’image des mères ou grands-mères qui, une palanche sur l’épaule, vont au marché.


Des enfants à la tenue débraillée les suivent, avec dans la poche quelques sous, chacun espérant que leur mère leur achètera des friandises ou des gâteaux de riz.


Au fil du temps, au rythme de l’évolution économique du pays, la foire du Têt à la campagne a changé. On ne voit plus guère d’enfants débraillés courir après leur mère, ni de vieilles femmes à la palanche sur l’épaule. Les vendeuses transportent à vélo leurs marchandises, celles-ci de plus en plus abondantes et diversifiées. Mais certaines choses demeurent immuables.


Le charme au naturel


La foire du Têt du village de Giêng Côc, à une trentaine de km de Hanoi, se tient le 27e jour du 12e mois lunaire.


On peut encore retrouver dans ce village les caractéristiques et l’ambiance d’une foire du Têt. La foire commence très tôt, vers 5h00, pour s'achever vers 9h00-10h00. Sur un vaste terrain, à l’ombre de vieux arbres, sont exposées des marchandises de toutes sortes, posées à même le sol ou sur des étalages rudimentaires.


On y trouve des légumes, des fruits frais, pour la plupart des produits du jardin. Lors de cette foire sont indispensables bananes vertes, noix d’arec, bétel, oranges, pamplemousses, aliments séchés, viande pour la préparation des gâteaux du Têt ( banh chung , gâteau de riz gluant farci de porc et de haricots verts) ou d’autres plats du Têt. Les étalages de feuilles de dzong ( Phrynium ) attirent de nombreux clients. Elles servent en effet à l’emballage des fameux banh chung.


La foire du Têt n'est pas seulement un endroit où l'on fait des provisions, c'est aussi un lieu de rendez-vous où l’on se retrouve, où l’on échange quelques mots entre deux étals. C’est pour cette raison qu’elle conserve toujours sa place essentielle dans la vie des habitants des régions rurales. -VNA/VI
Articles Déjà publiés