07/06/2017 10:20 GMT+7 Email Print Like 0

La Conférence internationale à Tokyo met l'accent sur le développement durable d'Asie

 Les mesures destinées à maintenir la stabilité et le développement durable en Asie en cette période de protectionnisme croissant ont été discutées lors de la 23e Conférence internationale sur l'avenir de l'Asie à Tokyo, qui a été organisée le 5 juin au Japon par Nikkei Inc.

Le président et directeur exécutif du groupe Nilkkei Inc, Naotoshi Okada, a posé la question de savoir comment maintenir la stabilité et le développement durable dans la région, et ce que les pays asiatiques devaient faire pour prévenir un protectionnisme croissant.

Il a exprimé sa conviction que les dirigeants et les experts discuteront directement de cette question.

L'ancien Premier ministre singapourien Goh Chok Tong a mis en garde contre le point de vue croissant que l'intégration économique en Occident "n'est pas de l'intérêt de l'Asie".

"Il est temps pour l'Asie de défendre le libre-échange équitable, de bénéficier des résultats de la mondialisation et de façonner le nouvel agenda mondial", a-t-il souligné.

Il a appelé la Chine et le Japon, les économies puissantes d'Asie, à coopérer pour intensifier l'intégration économique et le libre-échange dans la région.

Le Japon devrait devenir le porteur de flambeau en matière de promotion du maintien et de la ratification de l'accord de partenariat Trans-Pacifique (TPP), et a invité la Chine à se joindre à cet accord, a-t-il déclaré.

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a déclaré que le Partenariat économique global régional (RCEP) est un autre instrument de commerce multilatéral qui réunit la Chine, le Japon, l'Inde, la République de Corée, l'Australie,la Nouvelle-Zélande et les dix pays membres de l'ASEAN.

Le RCEP peut devenir un accord de haute qualité en établissant des règles comme celles du TPP, a-t-il déclaré.

Lors de cette conférence, le secrétaire général de l'ASEAN Le Luong Minh a affirmé l'engagement de l’association à renforcer la mondialisation, le libre-échange et l'intégration régionale.

Avec le RCEP, l'ASEAN va promouvoir la connexion mondiale avec les partenaires des accords de libre-échange ainsi qu'avec d'autres pays, a-t-il souligné.

L'ASEAN est considérée comme la force motrice d'un espace ouvert dans le contexte d'une tendance anti-mondialisation et d'un libre-échange croissant. - VNA/VI
Articles Déjà publiés