10/05/2017 10:34 GMT+7 Email Print Like 0

Jour de marché San Thang

Le jour de marché San Thang, celui le plus important de la province de Laï Châu (à 450 km de Hanoi, dans le Nord-Ouest du pays), devient depuis longtemps un rendez-vous des habitants des ethnies minoritaires Dzao, H’mông, Thaï, Giay, Lu…qui y viennent faire des achats, se rencontrer et plus loin donner leur confiance. 
Le jour de marché San Thang avait à l’origine, le nom «Marché Tam Duong dât». «Tam Duong» signifie en langage de l’ethnie Giay, un carrefour. A l’époque coloniale, Tam Duong fut le centre de l’actuelle province de Laï Châu et relia aux districts de Phong Thô, Binh Lu, Than Uyên, lieu accessible facile pour les ethnies miniritaires de la région à y faire leurs achats, échanger leurs produits contre d’autres articles. Pour cela, le marché fut installé à Tam Duong,

Le long du temps, de nouvelles routes furent construites, « Tam Duong dât » ne fut pas le centre de la région et le jour de marché a du s’installer au village San Thang donc il était rebaptisé ainsi le jour de marché San Thang.

Le jour de marché se tient jeudi et dimanche, justement à côté du ruisseau San Thang et s’anime au fur et à mesure du temps pour se terminer vers midi. De bon matin, des montagnards d’ethnies minoritaires Lu, Giay, H’mông, Dzao, Thaï… surtout les femmes en leur plus beaux costumes, apportent au marché des produits agricoles, des articles de consommation, et les échangent contre d’autres articles.

Le jour de marché de la région montagneuse frontalière donne lieu non seulement aux échanges commerciaux, mais encore aux retrouvailles et confiances, ce qui le rend inoubliable à quiconque en visite au marché. /.

 

Les femmes de l’ethnie H’mông des communes Ta Leng, Hô Thau, Sin Suôi Hô, loin de Sang Thang,
ont du partir de bon matin pour venir au marché . Photo: Viêt Cuong



Habitants de diverses ethnies faisant leurs achats ou échangeant des marchandises au marché. Photo: Viêt Cuong


Une femme H’mông vendant des coqs. Photo: Viêt Cuong


L’ethnie Giay à San Thang est réputée à faire des nouilles, pains et vermicelles de riz traditionnels. Photo: Viêt Cuong


Des retrouvailles et confiances lors du jour de marché. Photo: Viêt Cuong


Un kiosque d’étoffes de l’ethnie Giay le jour de marché San Thang. Photo: Viêt Cuong


Les tenues ébloissantes des H’mông aux couleurs chatoyantes au marché. Photo: Viêt Cuong


Le marché San Thang vend du bun chua, un met célèbre préféré des habitants de la région montagneuse.
Photo: Viêt Cuong



Les habitants ethniques sont sincères à la communication comme au commerce.
Ils font des achats sans marchandage. Photo: Viêt Cuong



Les produits à vendre sont fabriqués ou cultivés par les habitants ethniques eux-mêmes. Photo: Viêt Cuong


Un kiosque de vente de brocats et de fils aux 5 couleurs des H’mông. Photo: Thông Thiên


Deux femmes de l’ethnie Lu vendant  des pousses de bambou de la région du Nord-Ouest. Photo: Thông Thiên


Des épices des montagnards en vente: poudre de piment, anis étoilé, poivre, mac khen… Photo: Thông Thiên


Vente des tabourets de bois et de rosier traditionnels des femmes de l’ethnie Dzao de la commune de Hô Thau,
district de Tam Duong. Photo: Thông Thiên



Les femmes de l’ethnie Giay des communes Ban Giang, Ban Hon, district de Tam Duong vendant aux marché
des corbeilles, paniers à voie claire…., tressés par elles-mêmes. Photo: Thông Thiên



Des tronçons de cannes à sucre, cadeau pour les enfants des femmes H’mông de la commune de Ta Leng.
Photo: Thông Thiên



Des grains de cucurbitacées d’une variété des Hmong. Photo: Thông Thiên


Le jour de marché San Thang bat son plein le dimanche matin. Photo : Viêt Cuong.


Aller au marché est la joie des habitants de la région montagneuse. Photo: Viêt Cuong


Un coin de vente de la viande du porc man élévés par les femmes H’mông au marché San Thang. Photo: Viêt Cuong


Rires dominant le jour de marché San Thang. Photo: Viêt Cuong

Texte: Viêt Cuong – Photos: Viêt Cuong, Thông Thiên