24/05/2016 10:34 GMT+7 Email Print Like 0

Hô Van Chin, celui qui rend fécondes les terres stériles

Ces 40 dernières années, les travaux sur les relations entre la géographie, la biologie et les ressources en eau du professeur associé – docteur Hô Van Chin et de ses associés ont contribué à créer, dans le delta du Mékong, le plus grand grenier à riz du Vietnam.

En 1983, des dizaines de scientifiques de Hô Chi Minh-Ville, dirigées par Hô Van Chin et Nguyên Sinh Duy de l’Institut  de la géographie et des ressources naturelles de Hô Chi Minh-Ville, vinrent dans la Plaine des Joncs, une immense zone de marécages du delta du Mékong, pour mener des recherches en vue d’y développer la riziculture, chose que nombre de scientifiques à l’époque considéraient comme impossible.

Les scientifiques passèrent une période de prospection difficile. M. Chin sillonna tout les jours les champs couverts de souchet de Malacca, jusqu’à revenir le soir les jambes égratignées. Quelques scientifiques furent allergiques au climat et durent abandonner à mi-chemin. M. Chin puisa sa force dans les paroles de l’ancien président du Conseil de ministres Vo Van Kiêt: « Cohabiter avec les inondations » et « Evacuer les inondations vers la mer Orientale », et mena à bien sa mission.

 

Le professeur associé – docteur Hô Van Chin de l’Institut de la géographie et des ressources naturelles. Photo : Thông Hai


M. Hô Van Chin examine des documents. Photo: Thông Hai


Hô Van Chin échange des opinions avec l’ancien Premier ministre Vo Van Kiêt lors d’une conférence.
Photo d’archives



Hô Van Chin sur le terrain dans le district de Ngoc Hiên, province de Cà Mau. Photo d’archives


Hô Van Chin en mission dans le district de Ngoc Hien, province de Cà Mau. Photo d’archives


Le groupe de travail de Hô Van Chin prospecte dans la Plaine des Joncs. Photo d’archives


Hô Van Chin (2e à gauche) en visite de terrain dans le quadrilatère de Long Xuyên. Photo d’archives


Des échantillons de terres conservés à l’institut de la géographie et des ressources naturelles  de Hô Chi Minh-Ville.
Photo d’archives

Le groupe définit les plantes les plus appropriées à la région. Il réussit à transformer  la Plaine  des Joncs en le plus grand grenier à riz du pays qui, en 2014, a connu une production proche des 3,5 millions de tonnes. Voyant ses études appliquées efficacement,  le docteur Hô Van Chin a confié avec émotion : « Nos études sont applicables non seulement à l’époque actuelle, mais elles le resteront dans  dix et même vingt années ».

Ce succès a préludé au projet de recherche intitulé « Maîtrise des inondations dans le quadrilatère de Long Xuyên et évacuation des inondations ver la mer Orientale » du docteur Hô Van Chin. Les résultats furent appliqués de 1997 à 1999 dans le quadrilatère de Long Xuyên, zone autrefois  inondée une grande partie de l’année et devenue une immense zone de riziculture.

Dans d’autres localités tels Cà Mau, Binh Thuên, Quang Binh, Quang Tri, Thua Thiên – Huê… , les études du docteur Hô Chin ont permis d’exploiter des terres autrefois laissées en friche car réputées incultivables./.


 Le prof. associé – docteur Hô Van Chin a rassemblé dans son groupe des scientifiques d’autres services comme Nguyên Sinh Huy de l’Institut de la géographie et des ressources naturelles, Nguyên Tân Dac (Institut de la mécanique appliquée), Cao Tât Thuân (Institut de prospection et d’aménagement des travaux hydrauliques du Sud), Nguyên Dinh Phuoc (ancien directeur adjoint de l’observatoire hydraulique du Sud)… C’est ce groupe pluridisciplinaire qui a réalisé des études dans la Plaine des Joncs et le quadrilatère de Long Xuyên.

Texte: Son Nghia – Photos: Thông Hai et archives
Articles Déjà publiés