29/12/2014 10:13 GMT+7 Email Print Like 0

Hô Ngoc Hiêu: un passionné de pyrogravure sur bois

Avec ses 17 portraits du président Ho Chi Minh et une riche collection de paysages de l’ancien Vietnam, Hô Ngoc Hiêu figure dans le Guiness du Vietnam comme « le peintre ayant réalisé le plus grand nombre d’œuvres sur ces deux thèmes ».
 Hô Ngoc Hiêu nous a confié : « C’est une pyrogravure offerte par un ami qui m’a conduit à cette forme d’art . J’ai juste été émerveillé par la simplicité et les couleurs ».
 

La galerie du peintre Hô Ngoc Hiêu se situe dans le 9e arrondissement de Hô Chi Minh-Ville.
 

« L’âme de la flamme vietnamienne », surnom de Hô Ngoc Hiêu (photo prise en août 2014)


Les outils du peintre : pyrograveur, morceau de bois de sapin et de cuir, crayons,…


Gravures minutieuses et soignées


Insignes et satisfecit du peintre Hô Ngoc Hiêu. Photo d’archives
 
« La pyrogravure tire son origine des tribus nomades de certains pays africains. L’outil consiste en une pointe (normalement un fil en cuivre) chauffée et un support composé de bois de pin, de cuir ».
 
Hô Ngoc Hiêu est né en 1960 et a suivi dès son plus jeune âge des cours de peinture. Par la suite, il a beaucoup réalisé des portraits et des motifs publicitaires. Après avoir consulté des confères, des ouvrages de référence sur la pyrogravure, et fort de ses expériences accumulés tout au long de sa vie de peintre, il a décidé de se lancer dans cet art et a confectionné de ses propres mains un pyrograveur.

Mais le plus difficile est d’insuffler à l’ouvrage une « âme », ce que notre artiste a réussi grâce à sa passion, sa persévérance, et sa minutie : rien qu’avec la couleur du support en bois brut et le noir du bois brûlé, Hô Ngoc Hiêu a réalisé toute une gamme de couleurs, du très clair au très foncé, donnant ainsi à ses ouvrages une impression du profondeur et une touche très personnelle.

Hô Ngoc Hiêu a puisé sa source d’inspiration dans les photos de paysages du Vietnam datant de la fin du 18e-début du 19e siècles prises par des Français. Il a aussi réuni une collection de 31 photos sur le « Vietnam de jadis ».

L’art de la pyrogravure reflète à merveille les paysages lyriques de l’ancien Vietnam. « La pyrogravure demande avant tout de la minutie, de la précision car chaque trait ne peut être effacé », a insisté Hô Ngoc Hiêu.
 
Des œuvres du peintre Hô Ngoc Hiêu

Une collection de 17 portraits du président Hô Chi Minh réalisée par Ho Ngoc Hieu, qui a établi ainsi
le record national de « l’artiste ayant réalisé le plus de pyrogravures sur le président Hô Chi Minh »
 

Portrait du général Vo Nguyên Giap
 

Motifs sur la caisse d’un tambour gravés par Hô Ngoc Hiêu
 

La pyrogravure exige une grande précision


L’œuvre « Château d’eau de Saigon d’antan », qui est l’actuel lac de la Tortue


Gravure « Marché de Sai Gon », actuel marché Bên Thành
 

Gravure « Pont Quay Khanh Hôi de Saigon d’antan »
 

Les plans clairs ou sombres du tableau


Pour Hô Ngoc Hiêu, la peinture sert à dépeindre toute la beauté de la vie autour de lui

Hô Ngoc Hiêu a aussi puisé dans la vie quotidienne bien des sujets : un vestige historique, un embarcadère, un marché… Il s’est donné comme nom « L’âme de la flamme vietnamienne »./.
  Texte : Son Nghia – Photos : Nguyên Luân