26/06/2017 09:16 GMT+7 Email Print Like 0

Ho Chi Minh-Ville renforce le développement du tourisme médical

 Le Service de la santé d’Ho Chi Minh-Ville a indiqué coopérer avec son homologue du tourisme afin de promouvoir le développement du tourisme médical.
Ces dernières années, le segment du tourisme médical d’Ho Chi Minh -Ville n’est pas encore intéressé. Mais selon les statistiques des hôpitaux municipaux, les besoins de se faire soigner des touristes nationaux et internationaux sont très hauts.
Plus précisément, l'hôpital Cho Ray a traité en 2014 près de 1.200 patients étrangers, dont plus de 900 personnes de pays développés comme les Etats-Unis, l'Australie, la République de Corée, la Russie, le Japon... De même, l'hôpital universitaire de médecine et de pharmacie d’Hô Chi Minh-Ville (HUMP) traite chaque année 18.000 Cambodgiens et quelque 1.000 patients d'Europe, d'Asie, d'Amérique, d’Australie...
Selon l'Association d'endocrinologie génésique et d'infertilité de Ho Chi Minh-Ville, les trois hôpitaux Tu Du, An Sinh et Van Hanh accueillent quelque 500 étrangers par an pour des traitements de l’infertilité.
La plupart des étrangers associent traitement médical avec le tourisme et le repos. Toutefois, selon de nombreux visiteurs, les informations sur les visites médicales sont très limitées...
Pour répondre aux besoins de ces touristes, la mégapole du Sud a décidé de développer 5 catégories de tourisme médical que sont la dentisterie, la médecine non traditionnelle, la médecine esthétique, l’examen physique et le dépistage des maladies avec des services avancés.
Ce plan sera mis en œuvre par les services de la santé et du tourisme de la ville à partir de juin. -CPV/VNA/VI
Articles Déjà publiés