19/02/2015 09:34 GMT+7 Email Print Like 0

Hanoi aujourd'hui

Il y a plus de dix ans, les habitants de Hanoi ne connaissaient que les petites rues agencées comme un échiquier dont aucune ne leur était inconnue.


Mais maintenant, plus personne ne peut dire connaître toutes les rues de Hanoi, car leur nombre a littéralement explosé. À l'exception de la vieille ville dans le centre, un nouveau maillage a été construit. Tous les nouveaux axes sont larges, comme l'avenue Thang Long, Nguyên Chi Thanh, Lê Van Luong, Pham Hùng et les autoroutes Khuât Duy Tiên et Bac Linh Dam - Mai Dich...


Vu d’en haut, en particulier la nuit, les nouvelles rues à Hanoi ressemblent à une rivière étincelante de lumière qui traverse le cœur de la ville. Dans un futur proche, Hanoi aura un réseau de chemins de fer aérien. Désormais, la Hanoi moderne côtoie celles des siècles passés, ce qui la rend si attrayante.


En 2005, Hanoi comptait plus de trois millions d’habitants. Aujourd'hui, ils sont plus de sept millions en raison de l’agrandissement de son territoire administratif. Les embouteillages sont devenus le quotidien de beaucoup de Hanoïens. Pour résoudre ce problème, les autorités de la ville ont pris des mesures radicales et très efficaces.


Ainsi, des autoponts sont apparus aux intersections importantes, notamment Nguyên Chi Thanh - Lang, Lang Ha - Thai Hà et Chùa Bôc - Tây Son. Leur construction n'a pris que peu de temps, c'est donc une solution optimale pour une ville aux infrastructures de transport complexe comme Hanoi. Nombre de lieux d’embouteillages ont été résolus. En outre, ces ouvrages contribuent à l'embellissement et à la modernisation des infrastructures de transport, autrefois obsolètes.


Il y a aussi les ponts enjambant la rivière Rouge. Aux ponts Long Biên, Thang Long et Chuong Duong, se sont ajoutés les ponts Vinh Tuy, Thanh Tri et Nhât Tân, résolument modernes.


Avec les infrastructures de transport, Hanoi a été marquée par l’apparition de nombreuses zones urbaines. Dans le passé, la capitale était connue pour son vieux quartier et ses vieilles rues, ses rangées de maisons aux toits bruns et ses villas d'architecture française. Ces dernières années, la ville s’est dotée de nouvelles zones urbaines, de style architectural jeune et dynamique.


De nombreux touristes étrangers sont éblouis par Hanoi. C'est parce que son charmant vieux quartier au charme suranné jouxte une ville ressemblant un peu à Hong Kong, Singapour, Tokyo ou à d'autres capitales asiatiques avec des bâtiments de plusieurs dizaines d’étages et de nouvelles zones urbaines, comme les Tours Keangnam et PetroVietnam, Indochine Plaza, Linh Dàm, Ciputra - Nam Thang Long, Times City, Royal City, The Manor, Mandarin Vignoble et Vincom Village.


Tous ces ensembles architecturaux récents ont pour caractéristiques communes modernité et commodité. Ils offrent des conditions de vie idéales à leurs habitants. Ils sont même considérés comme de petites villes parce que l’on y trouve tout : espaces verts, supermarchés, écoles, hôpitaux et services de loisirs, hôtels, restaurants, piscines, discothèques, cinémas, gymnases et terrains de jeux...


Les autorités de Hanoi ont planifié de nouvelles zones urbaines qui répondent aux exigences en termes d'utilisation et de qualité, tout en préservant les paysages urbains traditionnels. C’est ainsi que le vieux quartier et ses rues anciennes ont été conservées intactes. Dans le même temps, les nouvelles zones urbaines ont été construites dans les zones environnantes, reliées entre elles et aux fonctions différentes.


Depuis que le roi Ly Thai To a déplacé la capitale de Hoa Lu à Thang Long (aujourd'hui Hanoi) en 1010, la ville n’a cessé d’évoluer. Cette fois-ci, Hanoi connaît des changements profonds et rapides pour devenir le cœur du pays et une ville de stature mondiale.


Selon le plan d'aménagement de Hanoi d’ici à 2030 et sa vision pour 2050 approuvé par le Premier ministre, en plus de la zone centrale qui comprend le lac Hoàn Kiêm (lac de l'Epée restituée) et le vieux quartier, Hanoi aura cinq villes satellites que sont Hoà Lac et Xuân Maï (high-tech, sciences et technologies, éducation et formation), Son Tây (tourisme, culture, divertissement), Soc Son (industrie propre, industries des hautes technologies et zone de services de haute qualité) et Phu Xuyen-Phu Minh (zone industrielle). -VI
Articles Déjà publiés