30/01/2017 09:35 GMT+7 Email Print Like 0

Exposition « Mon histoire » du peintre Nguyên Tuân Dung

L’exposition  «Mon histoire», du jeune peintre Nguyên Tuân Dung, tenue en décembre 2016 dans la galerie Craig Thomas, 27i rue Trân Nhât Duât, 1er arrondissement de HCM-Ville,  a plongé les visiteurs dans un monde familier, celui de la vie quotidienne, pour un retour en arrière sur les souvenirs d’enfance.
Les 15 tableaux à l’acrylique sur carton de Nguyên Tuân Dung ont reflété vivement la vie quotidienne des habitants de sa province natale, Thanh Hoa. Les visiteurs ont pu retrouver l’image d’objets quotidiens tels que vélo,  pompe à vélo, tabouret, chapeau conique, « banh mi », paquet de riz gluant,...

Les peintures de Dung sont simples mais impressionnent les visiteurs. Les images sur le tracteur, le vélo, le sachet de nouille instantanée,…ont rappelé des souvenirs d’enfance.  Dung a partagé : "J’aime enregistrer ce qui s’est passé et ce qui se passe dans la vie quotidienne. L’enfance au sein de la famille est devenue mon inspiration".
 

Le jeune peintre Nguyên Tuân Dung et ses œuvres.


Œuvre : Souvenir.


Œuvre : Un coin de la mémoire.


Œuvre : Une journée paisible.


Œuvre : Un ami du père.


Œuvre : Souvenir d’enfance 1.


Œuvre : Ancienne histoire, nouvelle histoire.


Œuvre : Histoire de la crevette.


Œuvre : Souvenir d’enfance 2.


Œuvre : Ancienne histoire.


Œuvre : Histoire de la patate douce.


Œuvre : Ancienne histoire.


Œuvre : Histoire 1.


Œuvre : Histoire du soleil et de la pluie.


Œuvre : Moi.
Nguyên Tuân Dung a participé à l’exposition nationale des Beaux Arts 2015 et s’est vu attribuer un Prix d’encouragement. Il a aussi pris part à d’autres expositions telles que Têt Art 2016, une exposition internationale en République de Corée, une exposition dans le cadre d’échanges Vietnam – Thaïlande.

Chaque peinture est considérée comme une tranche de vie. L’image du vélo a particulièrement impressionné les visiteurs. Le vélo existe dans notre mémoire, dans nos souvenirs comme un moyen de transport, un moyen de gagner sa vie, un témoignage d’amour.

Nguyên Tuân Dung a utilisé du papier journal comme support de ses œuvres, car il aime le mélange entre image et texte. Et derrière chaque peinture, le jeune peintre souhaite transmettre un message.

Nguyên Hoàng Phat, 56 ans, arrondissement de Binh Thanh, a partagé : « En regardant ces peintures, je me suis rappelé la période de l’économie subventionnée  au cours de laquelle la vie était simple et les habitants étaient tous ouverts et sympathiques. Ces souvenirs me reviennent./. »

Texte: Nguyên Oanh – Photos: Thông Hai