23/02/2015 09:24 GMT+7 Email Print Like 0

Dô Thanh Kim, collectionneur de timbres du Nouvel An

Après près d'un demi-siècle de collection de timbres de fin d’année de nombreux pays à travers le monde, Dô Thanh Kim, à Hô Chi Minh-Ville, possède maintenant la plupart des séries de timbres du Nouvel An émises à travers le monde.

Dô Thanh Kim est captivé par les timbres depuis son enfance. Il est célèbre parmi les philatélistes pour ses collections sur différents thèmes, tels que animaux sauvages, les 12 animaux du zodiaque vietnamien, les célébrités... Sa collection de timbres du Nouvel An est exceptionnelle, non seulement à l’échelle du Vietnam mais aussi du monde.

Expliquant la raison pour laquelle ils sont appelés timbres du Nouvel An, il a expliqué que c’était parce qu'ils sont émis à l’occasion de la nouvelle année. Il a ajouté que le Japon fut le premier pays à émettre des timbres du Nouvel An, en 1950, pour marquer l'Année du Tigre. Depuis, le Japon en a publiés chaque année. Le Vietnam a émis sa première collection de timbres du Nouvel An en 1966, mais n'en a pas émis d’autres jusqu'en 1993. À l'heure actuelle, il y a plus de 100 pays à travers le monde qui émettent des timbres du Nouvel An.

Kim détient la plupart des séries de timbres du Nouvel An émises à travers le monde, dont 80 en 2014, 70 en 2013 et 72 en 2012. Les images sont différentes, en fonction des pays. Les pays asiatiques comme la Chine, le Japon, le Vietnam, la République de Corée et Singapour s’inspirent souvent des 12 animaux du zodiaque ou d’images traditionnelles, tandis que les pays d’Europe, les États-Unis et l'Australie émettent des timbres avec des images du zodiaque stylisées…

Kim a passé des années à se créer un réseau d'amis philatélistes à travers le monde. Certains vivaient au Vietnam, mais ont depuis déménagé à l'étranger. Il est membre de dix clubs de philatélie, au Vietnam et à l'étranger. Outre voyager dans de nombreux pays pour acheter des timbres, il demande également à ses amis de lui en envoyer. À la fin de chaque année, Kim reçoit des lettres de partout dans le monde.

« La philatélie n’est pas seulement un passe-temps. Elle m’a aussi aidé à me faire des amis et des connexions. En échangeant des timbres, j’apprends beaucoup de choses sur la culture et les coutumes des pays », a-t-il partagé.

Kim travaille comme consultant pour le club philatélique Viêt Stamp. Chaque année, il organise une exposition de timbres de sa collection. La dernière concernait les timbres sur le cheval en 2014, au Musée des Forces armées du Nam Bô oriental. Concernant la collection du Nouvel An 2015, il a confié qu'il possède des timbres du Vietnam et du Japon et environ 10 séries en provenance de pays étrangers, envoyés par ses chers amis philatélistes.

Malgré ses 77 ans, Kim est toujours aussi passionné par les timbres. Il partage son temps entre écriture de lettres à ses amis à l’étranger pour échanger des informations et visite du marché aux timbres du 1er arrondissement de Hô Chi Minh-Ville le samedi matin, pour chercher des perles rares et bien sûr échanger avec ceux qui partagent la même passion que lui. – VNP/VNA/VI
Articles Déjà publiés