13/08/2017 07:30 GMT+7 Email Print Like 0

Des efforts conjoints ont été demandés pour protéger les derniers éléphants sauvages au Vietnam

 Aucun pays ou particulier ne peut mettre fin, tout seul, au commerce illégal de la faune, mais des efforts internationaux conjoints devraient être faits pour prévenir les crimes contre la faune et protéger les espèces d'éléphants dans les siècles à venir, a déclaré l'ambassadeur des États-Unis au Vietnam, Ted Osius.

Le diplomate a fait cette déclaration lors de la conférence organisée le 11 août, par l'ambassade des États-Unis à Hanoï, en réponse à la Journée mondiale de l'éléphant (12 août) sous le thème «Traitez bien les éléphants».

Au cours de la conférence, les délégués ont appelé à apporter une plus grande attention aux éléphants et à leurs conditions de vie difficiles, tout en discutant des moyens possibles de préserver les 100 derniers éléphants sauvages qui restent au Vietnam.

L'événement a permis aux participants de mieux comprendre les façons dont ils pourraient s'attaquer aux menaces pour les éléphants, en associant volontairement les organisations de la faune sauvage, en soutenant les efforts de préservation de la faune et en sensibilisant à la lutte pour la survie des éléphants.

Plus tôt le 10 août, l'Ambassade des États-Unis a projecté un film intitulé «Ivory Game»,un film documentaire mettant en lumière le commerce illégal d'ivoire, à partir du moment où l'éléphant a été attaqué en Afrique jusqu’au moment où son ivoire a été vendu illégalement en Asie. - NDEL/VNA/VI
Articles Déjà publiés