16/06/2017 11:27 GMT+7 Email Print Like 0

Dan Drage, un peintre américain épris du Vietnam

L’exposition personnelle «Vues» qui a eu lieu du 14 au 28 mai 2017 a regroupé une collection de peintures sur soie et de sculptures que l'artiste américain Dan Drage a réalisées tout en vivant et travaillant au Vietnam. Il s’est inspiré de choses familières de la vie quotidienne, avec comme message: «Il faut explorer les choses les plus simples pour en comprendre ses délices.»
Dan Drage est né en 1978 dans le Colorado, aux Etats-Unis. Il est diplômé en sciences et arts visuels et humaines de l'Université Milligan. Dan Drage et son épouse ont appris le vietnamien aux Etats-Unis. Un ami a suggéré à Dan Drage d’aller au Vietnam pour travailler pour une ONG allemande, Allianz Mission. En tant que chrétien désireux d’aider les gens dans le besoin, il a immédiatement accepté.

Ses loisirs, il les consacre à la peinture. Il aime particulièrement la peinture sur soie qu’il a apprise à l'Université des Beaux-arts de Hanoi auprès de Lê Kim My. Après la formation initiale dispensée par celle-ci, Dan a continué d’étudier et d’approfondir sa technique. Une collection de peintures sur soie et de sculptures sont présentées à l'exposition  «Vues».



L’atelier de Dan Drage chez lui.


Dan Drage travaille chez lui.


Esquisses de Dan Drage.


Un coin de travail chez Dan Drage.


Dan Drage esquisse la forme du fruit d’haricot.

Dan Drage s’est inspiré de produits courants tels que clous, vis, sacs en plastique... pour composer des œuvres d’art. «Le rôle de l'art est de faire prendre conscience du monde qui nous entoure», a-t-il déclaré. Ses œuvres exigent une certaine concentration de la part des spectateurs pour découvrir des aspects attrayants dans des choses les plus simples du quotidien.

Dan Drage a partagé: «À l'heure actuelle, la plupart des gens ont des Smartphones.  Nous sommes tous pris au piège de la réalité virtuelle. Mes tableaux sont un retour au présent et à la réalité. Je veux que les gens prêtent plus attention aux éléments les plus simples qui les entourent, même laids, qui étincèlent de beauté si l’on sait les regarder. Les objets de la vie quotidienne contiennent toujours quelque chose à découvrir».



L'exposition «Vues»  a attiré de nombreux visiteurs. 


Dan et Lê Kim My, sa professeure de peinture sur soie.


Dan discutant avec des jeunes passionnés de peinture.


Un coin de l'exposition.


Peintures sur soie «Tasse».


Peintures sur soie « En savoir plus sur l'ombre d’une vis 1».


Sculpture «Vis 1, 2».


Sculpture «Germe d’un clou».


Œuvre «Racines de clous» faite de bois de fer “lim” et de clous que Drage a achetés rue Thuôc Bac, Hanoi.


. Œuvre «Liaisons» faite de bois de fer et d pièces de plomberie.


Matériels: Tables en bois, nouilles et baguettes en bois de pygeum.


Sculpture «Vis 3» faite à partir de bois de pin.

Dan Drage et sa femme travaillent en étroite collaboration depuis plus de 10 ans. Tous les jours, Dan peint sur la terrasse de sa maison et admire Hanoi. Il apprécie également la promenade dans les champs pour voir le travail des horticulteurs. Bientôt, lui et sa famille reviendront en Ecosse.

«Je me souviendrai de tout à Hanoi, de la cathédrale, des traînées de lumière dans le ciel les jours couverts ou de la lumière à travers les arbres dans les rues», a-t-il confié. Il espère revenir au Vietnam et continuer à y peindre./.

 
Texte: Trân Vân - Photos: Thanh Giang