24/07/2016 07:52 GMT+7 Email Print Like 0

CPA : plus de 200 experts se réunissent à Ho Chi Minh-Ville

Une conférence internationale consacrée aux questions juridiques liées à la sentence arbitrale de la Cour permanente d’arbitrage (CPA) de La Haye dans la procédure engagée par les Philippines contre la Chine concernant les revendications chinoises de souveraineté en Mer Orientale (Mer de Chine méridionale), aura lieu aujourd’hui à Ho Chi Minh-Ville.

Placé sous les auspices de l’Université de droit de Ho Chi Minh-Ville et de l’Association des juristes du Vietnam, cet événement réunira plus de 200 spécialistes en politique, en droit international et en droit de la mer de Russie, du Japon, des Philippines, d’Australie, de Belgique et du Vietnam.

Lors d’une conférence de presse tenue le 22 juillet, les organisateurs ont annoncé la participation de plusieurs experts connus dans le monde, dont le professeur-docteur Erik Franckx de la Vrije Universiteit Brussel (Belgique), membre de la CPA ; le professeur-docteur Carl Thayer de l'Australian Defence Force Academy (Australie) ; le professeur associé et docteur Jay Baongbacal de l’Université des Philippines ; le docteur Pavel Gudev de l’Institut Primakov de l’économie mondiale et des relations internationales de la Russie ; le professeur-docteur Hideo Yamagata de l’Université japonaise de Nagoya.

Selon le professeur-docteur Mai Hong Quy, recteur de l’Université de droit de Ho Chi Minh-Ville, également chef du comité d’organisation de la conférence, les participants analyseront des questions juridiques liées au processus, à la procédure, aux compétences et à la valeur de la sentence de l’arbitrage en application de l’annexe VII de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM). Ils évalueront également les conséquences en matière politique, juridique et de relations internationales de la sentence arbitrale de la CPA dans la procédure Philippines-Chine.

Mai Hong Quy a par ailleurs indiqué que lors de cette conférence, son université et l’Association des juristes du Vietnam annonceraient la création d’un centre de recherches et de formation en droit de la mer.

Auparavant, le porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères, Le Hai Binh, a déclaré : "Le Vietnam soutient vigoureusement le règlement des litiges en Mer Orientale par des mesures pacifiques, y compris les processus diplomatiques et juridiques, le non recours à la force ni la menace ​d'y recourir selon les dispositions du droit international, dont la convention des Nations-Unies sur le droit de la mer (CNUDM) de 1982, le maintien de la paix et de la stabilité dans la région, de la liberté, de la sécurité de la navigation ​maritime et aérienne en Mer Orientale, le respect du principe de primauté du droit ​sur les mers et océans".

"Le Vietnam ​réaffirme sa souveraineté sur les archipels de Hoàng Sa et Truong Sa, sur ses eaux intérieures et sa mer territoriale, ainsi que s​es droits souverains et ​de juridiction sur sa zone économique exclusive et son plateau continental tels que définis ​par la CNUDM, ainsi que tous ses droits et intérêts relatifs aux structures géographiques des archipels de Hoàng Sa et Truong Sa", a-t-il affirmé. – VNA/VI
Articles Déjà publiés