24/08/2015 09:23 GMT+7 Email Print Like 0

Coup de jeune sur la flotte des transporteurs vietnamiens

Pour satisfaire la demande croissante et améliorer la qualité de leurs services, les compagnies aériennes vietnamiennes se lancent dans le rajeunissement de leur flotte. Les Airbus et Boeing s’accaparent l’essentiel des parts de marché.

Si la conjoncture économique nationale et mondiale reste difficile, le transport aérien vietnamien, lui, ne connaît pas la crise. Les explications sont simples : les besoins croissent d’année en année et voyager en avion est plus sûr - et surtout plus rapide - que le rail ou la route. Conscientes de l’attrait suscité, les compagnies aériennes du pays continuent d’élargir leurs activités, étroitement corrélées au renforcement de leur flotte.


Leader du transport aérien national, Vietnam Airlines a dévoilé depuis quelques années son plan, lequel consiste à investir fort dans la modernisation de l’intégralité de sa flotte. Après des commandes d’achat et de location d’appareils passées auprès des constructeurs Airbus et Boeing, les livraisons commencent et s’intensifient à partir de cette année. «Entre juin 2015 et début 2019, nous allons recevoir 33 avions de nouvelle génération dont 19 B787 Dreamliner et 14 A350-900 XWB. Ces long-courriers desserviront les vols longue distance et intercontinentaux, notamment ceux vers l’Europe et l’Amérique du Nord», précise Pham Ngoc Minh, directeur général de Vietnam Airlines.

En 2015, la société a versé 21.200 milliards de dôngs - soit 92,3% de ses fonds d’investissement pour l’exercice financier en cours - pour acquérir quatre A350-900 WXB et cinq B787 Dreamliner, deux modèles dernier cri commandés respectivement chez Airbus et Boeing.

Le premier A350-900 XWB a été livré à Hanoi en juillet et le premier B787-9 Dreamliner, au début d’août. Vietnam Airlines est ainsi devenue la deuxième compagnie aérienne dans le monde, après Qatar Airways, à exploiter le dernier-né des long-courriers d’Airbus. En Asie, elle sera la première compagnie aérienne à mettre en exploitation simultanément ces deux types de long-courriers ultra modernes.

«L’acquisition de ces nouveaux modèles nous aide à concrétiser nos engagements avec les clients dans la modernisation de la flotte et dans l’élévation de la qualité de nos services», affirme Trinh Ngoc Thành, directeur général adjoint de l’entreprise.

Le secteur privé aussi dans la course

Vietnam Airlines n’est pas la seule à se lancer dans cette «course à l’armement». Concurrence oblige, les compagnies privées low-cost comme Vietjet Air et Jetstar Pacific sont aussi dépensières dans cette activité.

Vietjet Air, après seulement deux ans d’activité, a dévoilé en 2013 son intention d’acquérir 100 A320 et A321 : 92 sous forme d’achat et huit sous forme de location auprès d’Airbus. La valeur des contrats est estimée à plus de 9 milliards de dollars. Alors que les professionnels faisaient preuve d’un certain scepticisme quant à la capacité du transporteur de pouvoir honorer ce contrat pharaonique, la société a effacé les doutes en réceptionnant ses premiers avions fin 2014.

«Cette année, dix Airbus seront livrés à la société et dix autres l’an prochain», selon Luu Duc Khanh, directeur exécutif de Vietjet Air. À noter que VietjetAir a également signé plusieurs contrats avec Boeing. Afin de disposer de suffisamment de fonds pour l’acquisition, la location et la maintenance de sa flotte, VietjetAir a signé des accords avec plusieurs partenaires comme le groupe bancaire BNP Paribas (France) ou le groupe aérospatial Honeywell (États-Unis). La compagnie a programmé son introduction en Bourse (IPO) entre fin 2015 et 2016.

Toujours dans cette même stratégie d’élargir le réseau, Jetstar Pacific Airlines - une compagnie low-cost qui occupe une proportion modeste des parts de marché du secteur - cherche à renforcer sa flotte depuis 2014. Forte d’une dizaine d’appareils, cette société continue d’acheter de nouveaux A320 et A321. «Depuis début 2015, nous avons 11 avions qui desservent 25 destinations. Et conformément à notre plan, nous achèterons chaque année trois ou quatre appareils», annonce Lê Hông Hà, son directeur exécutif.


Dans un contexte marqué par une concurrence des plus féroces entre les transporteurs et face aux exigences du marché, renforcer la flotte en acquérant de nouveaux appareils est un des points clés de la stratégie à long terme des compagnies aériennes pour élargir leur réseau de vols et garantir le prestige dont elle bénéficie. – VNA/VI
Articles Déjà publiés