27/05/2016 11:51 GMT+7 Email Print Like 0

Celui qui conserve et développe les airs de Then au pays des Tày

Avant son dernier souffle, l’artisan Hà Phan a légué à son frère cadet, Hà Thuân, trois gros cahiers contenant les paroles d’airs anciens de Then, avec ses recommandations: «Ce sont des trésors, l'âme de notre peuple, il faut les préserver ... ». Toujours avec le conseil de son frère aîné gravé dans son esprit, l’artisan Hà Thuân consacre toute son énergie à la préservation et à la promotion des anciens airs de Then de l’ethnie Tày.
Sur le conseil de personnes de la commune de Tân An, district de Chiêm Hoa, province de Tuyên Quang, nous sommes arrivés dans l'une des plus anciennes et des plus grandes maisons sur pilotis de la région pour rencontrer Hà Thuân. Au crépuscule, il nous a accueilli par un air de Then ancien intitulé «Air des cigales», puis nous a raconté beaucoup d'histoires sur cet art vocal propre à son ethnie.

Autrefois, selon lui, les airs de Then étaient interprétés principalement par des sorciers pendant les cérémonies cultuelles. Ensuite, le chant est devenu une musique folklorique des Tày, Nùng et Thaï, relatant les voyages de l'homme vers le ciel pour demander à l’empereur céleste (Then) de résoudre certaines choses dans ce bas-monde.

Jeune, il avait l'habitude de suivre les personnes âgées à ces rituels. À l'âge de douze ans, il savait déjà chanter et désormais, avec l'aide de son frère aîné, il peut maintenant interpréter presque tous les airs connus.


Hà Thuân a été le premier de son ethnie à recevoir le titre d’« Artisan folklorique ».


Hà Thuân exécute "Cung Ve Sâu" au 5ème festival artistique du Then et de cithare « Dàn tinh »
des  minorités ethniques Tày, Nùng et Thaï, organisé à Tuyên Quang.



Hà Thuân a collecté non seulement de nombreux airs anciens de Then, mais il a également composé
de nombreux airs nouveaux.



. Hà Thuân a eu le mérite de redonner une nouvelle vigeur au Then.


Animé de sa passion pour le Then, Hà Thuân a aidé à préserver et développer cet art vocal.


Tous les membres de la famille Hà Thuân savent chanter des airs de Then.


Les membres de la famille de Hà Thuân ont remporté bien des prix lors de festivals de Then.


Les jours de fête, la maison de Hà Thuân est animée comme un Club de Then.

Le chant Then est un genre de chant de la musique traditionnelle des ethnies Tày, Nùng, Thaï ayant des caractères de  croyances avec le contenu relatant les voyages de l'homme vers le ciel pour demander à l’empereur céleste (Then) de résoudre certaines choses dans ce bas-monde.
Il a voyagé de hameau en hameau afin de collecter des airs auprès de vieilles personnes. Comme les chants Then ont été largement transmis oralement, les paroles ne sont ni exactes, ni figées.

Après la collecte et la recomposition, vient la transmission, d'abord aux membres de sa famille. Ainsi, l'ensemble de ses six enfants et petits-enfants savent chanter des airs, y compris les plus difficiles. Les jours de fête, sa maison est un vrai club de Then.

Des gens des quatre coins du district et même de plus loin viennent le voir pour profiter de son enseignement. Hà Thuân ne peut pas se rappeler à combien de personnes il a enseigné, il sait seulement que sa maison a toujours été pleine de monde.

Plus tard, ses élèves sont retournés dans leurs lieux d'origine, et ont fondé des clubs pour la transmission aux jeunes générations. En 2007, le Département de la Culture, des Sports et du Tourisme de la province de Tuyên Quang a invité Hà Thuân à enseigner dans une première classe de Then. Chaque année, il est invité à donner des cours.

Interrogé sur ses motivations pour la collecte et la transmission des anciens airs de Then, Hà Thuân a ouvert son cœur: «Pour nous, les gens de l’ethnie Tày, la vie sans Then est comme les oiseaux sans chant, les arbres sans feuilles et fleurs, ou les poissons sans rivière. Les chants Then sont le pont qui relie le monde spirituel avec celui des vivants. Donc, mon seul désir est que le plus grand nombre possible de personnes puissant chanter et aimer le Then. C'est un fil d’affection reliant les gens à une vie paisible et heureuse, à une bonne famille et aux traditions du hameau »./.

 
 Texte: Thao Vy - Photos: Trinh Van Bô
Articles Déjà publiés