03/06/2014 16:11 GMT+7 Email Print Like 0

Binh Duong : retour à la normale dans les entreprises étrangères

Après les malheureux incidents causés par des extrémistes qui ont profité de manifestations contre la Chine (après l’installation illégale de la plate-forme pétrolière Haiyang Shiyou-981 sur le plateau continental et la zone économique exclusive du Vietnam, NDLR), pour saccager des entreprises étrangères, sous la direction étroite du gouvernement et avec les efforts des autorités et entreprises locales, à ce jour, la production des entreprises installées à Binh Duong est revenue à la normale.

Nous nous sommes rendus dans la zone industrielle (ZI) Viêt Huong, quartier de Thuân Giao, chef-lieu de Thuân An, qui abrite 80 % d’entreprises taïwanaises. Selon Wang Way Chi, président du Conseil d'administration de la Corporation de la ZI Viêt Huong, 95% des entreprises ont repris leur production. Beaucoup d'entre elles ont été lourdement endommagées, mais le pourcentage de travailleurs qui ont repris le travail est élevé, montrant l'attachement des travailleurs aux entreprises.

La SARL Chin Li Plastic à capital 100% taïwanais, spécialisée dans la fabrication de plastique et de semelles en EVA, compte près de 1500 employés. Au cours des récentes émeutes, elle a été endommagée. Toutefois, la production a repris le 17 mai, pour le plus grand soulagement des travailleurs. Hoàng Van Giang, ouvrier de l'usine, a partagé: «Après le dernier incident, l'entreprise a créé les conditions favorables pour que les ouvriers reprennent le travail. Beaucoup de gens ont eu des comportements incorrects, mais ils reconnaissent leurs erreurs et s'efforcent de mieux travailler».
 

Le 17 mai 2014 dans l’après-midi, le président de la République Truong Tân Sang a visité
le Conseil d'administration des parcs industriels Vietnam – Singapour et les entreprises
des ZI de la province de Binh Duong qui ont subi des dommages. Photo: Thanh Vu - AVI


Le président de la République Truong Tân Sang écoutant et encourageant les dirigeants et les travailleurs
de la compagnie Esquel Garment Manufacturing Vietnam dans la ZI Vietnam - Singapour
(Binh Duong). Photo: Nguyên Khang - AVI

L'image que nous avons reçu des sociétés à Binh Duong est généralement une atmosphère de travail. Le propriétaires d'entreprise et les travailleurs sont unis pour stabiliser la production. M. Shen Ji Rui, directeur exécutif de la SARL Chin Li Plastic, a déclaré: «Comme toute unité économique, l'entreprise est pleinement consciente de sa responsabilité envers ses employés. Avec une production stable, nous continuerons de recevoir plus de commandes et ainsi créer plus d'emplois pour les travailleurs.»

Outre la SARL Chin Li, de nombreuses entreprises touchées par les récents incidents ont repris rapidement des activités normales : Allover mondiale, Ky Phong (la ZI Viêt Huong), Power Joy Vietnam, Vietnam Kumho Electric (ZI Dai Dang), Bowker Vietnam (ZI de Dong An 1), New Choice Foods (ZI Vietnam - Singapour) ... Ce résultat est dû aux activités opportunes et responsables des autorités locales pour assurer une sécurité absolue, ainsi qu’aux politiques de soutien aux entreprises lésées. Les propriétaires d'entreprises taïwanaises, chinoises ont exprimé leur confiance envers les autorités locales, affirmant que Binh Duong a toujours eu un environnement d'investissement ouvert, favorable et sécuritaire.

M. Kimio Yamaguchi, vice-président de l'Association des hommes d’affaires japonais à Hô Chi Minh-Ville, a déclaré: «Nous sommes très reconnaissants et apprécions le traitement très rapide par le Comité populaire de la province de Binh Duong. Notre association a aussi informé les entreprises ainsi que les entrepreneurs du Japon au Vietnam de la situation au Vietnam. Les sociétés continueront leurs activités d'investissement au Vietnam, avec l'appui du gouvernement vietnamien.»

M. Lee Jong Hoe, président de l'Association Sud-coréenne du Commerce et de l'Industrie à Hô Chi Minh-Ville a estimé: «Les autorités de la province de Binh Duong ont pris très rapidement des solutions pour aider les entreprises coréennes lésées. Notre représentant de l'Association Sud-coréenne du Commerce et de l'Industrie a été très impressionnés par la haute responsabilité du gouvernement du Vietnam qui a soutenu les entreprises lésées.»
 

Panorama de la ZI Vietnam- Singapour. Photo: Lê Minh


La bonne humeur des travailleurs de la Compagnie Hung Dông (à capital 100% taïwanais)
dans la ZI Song Thân avant le travail. Photo: Lê Minh
 

M. Lê Thanh Cung, président du Comité populaire de Binh Duong, visite les ZI de
Bin Duong après les émeutes. Photo: Chi Tuong


Lê Kha Thuân, responsable de l’Atelier de la SARL Chin Li Plastic (Taiwan), contrôlant
activités dans l'atelier de semelles de chaussures. Photo: Lê Minh


Lignes de broyage de semelles de la SARL Chin Li Plastic (Taiwan). Photo: Lê Minh


Opérations normales à la Société URC Confiserie (Philippines) dans la ZI Vietnam - Singapour.
Photo: Chi Tuong


Opérations normales dans la SARL de confection le 3 février. Photo: Chi Tuong


Les ouvriers de la SARL KYUNGBANG - Vietnam (à capital 100% sud-coréen)
dans la ZI de Bâu Bàng, district de Bên Cat. Photo: Chi Tuong
 
Le 23 mai dernier, Lê Thanh Cung, président du Comité populaire de Binh Duong, a dirigé les organes compétents pour aider les entreprises et travailleurs, stabiliser la production et assurer les commandes. Il faut évaluer rapidement la valeur des dommages et les compagnies d’assurance doivent verser rapidement les indemnités...

Dans les ZI de Song Thân 2 et Vietnam - Singapour, à l'heure de sortie du travail le 28 mai, des groupes de travailleurs ont quitté les ZI dans une atmosphère de calme comme si aucun incident ne s’était produit ici. Le Syndicat des Travailleurs de la province a débloqué 6 milliards pour soutenir les travailleurs en difficulté. Trân Van Liêu, chef du Conseil d'administration des Zones industrielles de Binh Duong, a affirmé que la province s'engage à régler toutes les affaires des entreprises lésées.

En plus des aides pour les entreprises, les autorités de Binh Duong ont déployé rapidement des enquêtes sur les éléments perturbateurs et des poursuites en justice ont été lancées à l’encontre de 259 personnes. Les accusés sont poursuivis pour «Trouble à l'ordre public», «Destruction de biens», «Vol, vol qualifié», «Appropriation de biens», «Recel de biens» et «Actes d'opposition à l’encontre d’une personne exerçant une fonction publique».
<