24/04/2017 09:13 GMT+7 Email Print Like 0

Bich Dông, une ancienne pagode au sein du patrimoine mondial de Tràng An

Située au sein du patrimoine mondial de Tràng An, la pagode Bich Dong  est aussi appelée «Bach Ngoc Thach Son Dông» (c.à.d. « pagode de pierre belle comme une perle»). Le Seigneur Trinh Sam (1767 – 1782) l’a nommée «Nam thiên dê nhi dông» («Deuxième grotte la plus belle du pays»). Chaque année, au printemps, des milliers de pèlerins et de touristes y affluent pour prier et admirer les paysages.
L’ancienne pagode Bich Dong se situe dans la montagne Ngu Nhac Son,   commune de Ninh Hai,  district de Hoa Lu, province de Ninh Binh. Elle a été construite en forme du caractère chinois «san» (三) et se compose en fait de trois pagodes échelonnées au flanc de la montagne, et nommées selon leur position: pagodes du Bas (Ha), du Milieu (Trung) et du Haut (Thuong).


Un pont de pierre sculpté de motifs en forme de tête de dragon mène au porche de la pagode Bich Dông..


La pagode Bich Dông se compose de trois pagodes échelonnées sur le flanc de la montagne et nommées
selon leur position: pagodes du Bas (Ha), du Milieu (Trung) et du Haut (Thuong)
.


Située au pied de la montagne, la pagode Ha a été construite sur un quai de pierre.
Cet endroit est dédié au culte de Bouddha. Derrière la pagode, se trouve des stupas.  



Construite au 15e siècle, dédiée au culte de Bouddha, la pagode Trung se situe sur une falaise
en forme de gueule de dragon. Une part est troglodytique et l’autre à ciel ouvert.
En 1775, sur ordre du seigneur Trinh Sâm, le premier ministre du roi Nguyên Nghiêm (1708 – 1776)
fit graver les caractères chinois «Bich Dông ».



A gauche de la pagode centrale  se situe une pièce dédiée au culte de la Guanyin.


L’ancien toit de la pagode Bich Dông.

Le bonze gérant Thich Dàm Tho a confié: «Auparavant, Bich Dông était une petite pagode située au sommet de la montagne. On ne sait pas quand cet ensemble a été construit. Dans la pagode Thuong, il y a une ancienne stèle de pierre sur laquelle est écrit qu’à la fin de la dynastie des Dinh et au début de celle des Tiên Lê (environ au Xe siècle), une femme portant le nom de La finança la restauration de la pagode. Selon les bonzes en chef, l’ensemble de la pagode d’aujourd’hui fut achevé il y a 400 ans. »

Après avoir visité la pagode du Bas (Ha), les touristes montent 90 marches pour arriver à celle du Milieu (Trung). C’est une belle pagode d’architecture extraordinaire qui se situe sur une falaise en forme de gueule de dragon. Une part de la pagode est troglodytique et l’autre part à ciel ouvert. Le bonze gérant, Thich Dàm Tho, a dit que   le toit de la pagode est marqué de 10 caractères chinois de gauche à droite: Già Lam Thân – Dai Hùng Bao Diên – Nam Thiên Tô (c-à-d «Tous les bonzes en chef du pays viennent de la pagode Bich Dông »). Cela montre le rôle important de la pagode Bich Dông dans le développement du bouddhisme vietnamien.

Une partie de l’édifice émergeant d’une paroi verticale, nommée Dông Tôi (Dông Bich), est ornée de sculptures en pierre à l’effigie des quatre animaux sacrés du bouddhisme: dragon, tortue, éléphant, tigre.

A l’entrée de la grotte Dông Tôi, les marches de pierre mènent à la pagode Thuong (du Haut). D’ici, s’offre au visiteur une vue imprenable à 360° sur Tràng An et ses paysages à couper le souffle.
A 100 mètres de la pagode Bich Dông se trouve l’embarcadère Thach Bich où les touristes peuvent prendre une barque pour visiter les grottes Hang Thong, Thung Nang. Avec des véhicules, ils peuvent aussi aller visiter Hang Chùa, Hang Ghe, Thung Giua, Hang But,… qui sont à deux kilomètres de la pagode Bich Dông.


Depuis longtemps, la pagode Bich Dông est une destination appréciée des touristes nationaux et internationaux visitant l’ancienne capitale Hoa Lu. Marine, une touriste française, a partagé : « Je suis impressionnée par la sérénité et la beauté ancienne de ces pagodes, ainsi que par le cadre magnifique qu’est le patrimoine mondial de Tràng An »./.


Dans la grotte Tôi trônent des statues d’Amithaba, de Quan Ying et de Manjushri


L’espace extraordinaire de la grotte Tôi (Sombre).


Cette ancienne cloche en bronze accrochée à l’entrée de la grotte Tôi fut fondue
par les bonzes supérieurs Tri Kiên et Tri Duc en 1707
.


La grotte est ornée de sculptures.


Le sommet Ngu Nhac Son attire un grand nombre de touristes.


Une vue à 360° sur les paysages sauvages de la province de Ninh Binh.


La pagode Bich Dông embellit le patrimoine mondial de Tràng An. 


 

En 1774, le Seigneur Trinh Sâm alla visiter la pagode et la baptisa Bich Dông. Sur ordre du Seigneur Trinh Sâm, le premier ministre du roi Nguyên Nghiêm (1708 – 1776), père du grand poète Nguyên Du, fit graver sur le toit de la pagode Trung (Centrale) les  caractères chinois «Bich Dông»,  à côté desquelles il écrivit «Nguyên Nghiêm phung dê».

.

 
Réalisé par Trân Hiêu