12/07/2016 16:09 GMT+7 Email Print Like 0

ASEAN – Chine: Discussion sur la question de la Mer Orientale

Bien qu’une Déclaration commune ne soit pas adoptée comme prévu lors de la conférence spéciale des ministres des Affaires étrangères (A.E) de l’ASEAN – Chine organisée dans la province chinoise Yunnan, un communiqué de presse conjoint des ministres des A.E de l’ASEAN a été rendu public afin d’exprimer leurs préoccupations sur la situation actuelle en Mer Orientale et leur unanimité dans le règlement des litiges dans cette région.


La conférence spéciale des ministres des A.E de l’ASEAN – Chine a eu lieu le 14 juin 2016 dans la province chinoise Yunnan.
En image: Panorama de la conférence. Photo : Hai Yên/AVI 



Le vice – Premier ministre et ministres des A.E Pham Binh Minh, les chefs de délégations des pays,
le secrétaire général de l’ASEAN Lê Luong Minh se font photographier lors de la conférence. Photo : Hai Yên/AVI 



Le vice – Premier ministre et ministre des A.E Pham Binh Minh a eu une rencontre avec le ministre chinois des A.E Wang Yi
en marge de la conférence. Photo : Xinhua/AVI 

 

Le 14 juin, la conférence spéciale des ministres des A.E de l’ASEAN – Chine a été organisée dans la province chinoise Yunnan selon la demande de l’ASEAN en vue d’échanger avec la Chine sur la situation de ces derniers temps en Mer Orientale.

Lors de la conférence, les deux parties ont discuté franchement de la situation actuelle en Mer Orientale et des mesures de règlement. Les pays de l’ASEAN ont déclaré leurs profondes préoccupations devant ces évolutions qui érodent la confiance, aggravent les tensions et affectent la paix, la sécurité et la stabilité en Mer Orientale.

Lors de la clôture de la conférence, bien que les deux parties n’aient pas adopté comme prévu une Déclaration commune, les ministres des A.E de l’ASEAN sont parvenus à un consensus sur le contenu du communiqué de presse conjoint des ministres des AE de l’ASEAN exprimant les évaluations de l’ASEAN sur les résultats positifs de cette conférence et les questions importantes lors de celles-ci, dont la position commune des pays de l’ASEAN sur la question de la Mer Orientale.

A l’introduction du communiqué de presse conjoint, les ministres des A.E de l’ASEAN a déclaré : « Nous souhaitons, de concert avec la Chine, porter les relations bilatérales à une nouvelle hauteur. Cependant, ce qui se passe en Mer Orientale ne peut être ignoré, en tant que problème important dans les relations entre l’ASEAN et la Chine. C’est le but principal de la conférence spéciale des ministres des A.E de l’ASEAN d’aujourd’hui. »


La Police maritime de la Chine et celle du Vietnam effectuant des inspections dans la zone de pêche commune,
dans le golfe du Tonkin. Photo : Tuân Anh/AVI 



La Police maritime de la Chine et celle du Vietnam examinant la carte de pêche des pêcheurs chinois lors d’une inspection
dans le golfe du Tonkin. Photo : Tuân Anh/AVI 

Le communiqué a révélé : « S’agissant de la Mer Orientale, les ministres des A.E de l’ASEAN ont discuté franchement avec le chef de la diplomatie chinoise Wang Yi des dernières évolutions de la situation dans cette zone maritime. Nous déclarons nos profondes préoccupations devant ces évolutions qui érodent la confiance, aggravent les tensions et affectent la paix, la sécurité et la stabilité en Mer Orientale. »

Concernant la Mer Orientale, l’ASEAN a réaffirmé la nécessité de maintenir la paix et la stabilité dans la région et de garantir la liberté de navigation maritime et aérienne, les pays de l’ASEAN et la Chine partageant cette responsabilité, ont souligné les ministres aséaniens. Ils ont également exprimé leurs préoccupations devant les récentes évaluations complexes dans cette zone maritime, notamment les constructions à grande échelle sur des récifs, la militarisation d'îles artificielles et les actions anthropiques d'affirmation d'une souveraineté non fondée en droit international.

« Nous soulignons qu’il est important de ne pas militariser et de faire preuve de retenue dans les activités, surtout des travaux de remblaiement s’aggravant des tensions en Mer Orientale. », a-t-il cité le communiqué de presse conjoint.


Des constructions illégales de la Chine sur le récif Gac Ma relevant de l’archipel Truong Sa (Spratly)
du Vietnam. Photo : Mai Thanh Hai



La piste d’atterrissage et des constructions illégales de la Chine dans le récif Chu Thap relevant de l’archipel
Truong Sa (Spartly) du Vietnam. Photo : Reuters

Devant cette situation, les ministres ont appelé l’ASEAN et la Chine à déterminer leur volonté politique afin d’assurer la paix et la sécurité en Mer Orientale, à observer leurs engagements par des actions concrètes, dont la résolution des litiges par des mesures pacifiques conformément au droit international, à commencer par la convention des Nations unies sur le droit de la mer (CNUDM) de 1982, à ne pas recourir à la force ni menacer d’y recourir, à faire preuve de retenue, à s’abstenir de tout agissement susceptible de complexifier les litiges, à ne pas militariser la Mer Orientale.

Il est impératif, en revanche, de recourir à des mesures d'institution de la confiance et de diplomatie préventive entre les membres de l'ASEAN et la Chine, ainsi que d’appliquer effectivement la Déclaration sur la conduite des parties en mer Orientale (DOC), ce qui permettra de parvenir dans les plus brefs délais au Code de conduite en Mer Orientale (COC).

Les deux parties ont également salué les résultats de la 12e réunion de hauts officiels ASEAN-Chine sur la mise en œuvre de la DOC, qui a eu lieu récemment le 19 juin dans la province vietnamienne de Quang Ninh. Elles ont réaffirmé leur engagement à mettre en œuvre pleinement et rigoureusement la DOC et de signer bientôt le COC pour renforcer la compréhension et la confiance entre parties, ainsi que la promotion d'une coopération commune.

Les deux parties se sont accordées pour achever les préparatifs de la mise en service d'une ligne rouge entre les officiels diplomatiques ASEAN-Chine en cas d'incidents en mer, et de rendre publique une Déclaration ASEAN-Chine sur la mise en œuvre du Code pour les rencontres non planifiées en mer (CUES-Code for Unplanned Encounters at Sea) lors de ce sommet commémoratif, prévu en septembre prochain au Laos.

Le communiqué de presse conjoint des ministres des A.E de l’ASEAN a montré la position des pays membres dans le règlement des litiges en Mer Orientale. Ce qui valoriserait le rôle central de l’ASEAN dans la résolution des défis communs en assurant la paix, la sécurité de la région et du monde./.
 
Réalisé par l’AVI/Revue Vietnam Illustré
Articles Déjà publiés