13/02/2015 14:01 GMT+7 Email Print Like 0

Antiquités et traces du commerce vietnamo-japonais

Une exposition d’antiquités japonaises vient de s’ouvrir au Musée d’histoire de Ho Chi Minh-Ville, précieux témoignage des échanges commerciaux séculaires entre le Vietnam et le Japon.
L’exposition réunit plus de  239 objets datés de diverses époques du Japon, de  diverses matières. On y voit des objets typiques de la culture japonaise tels tsubas (gardes de sabre) de katana, wakizashi ou tanto et netsuke, éléments de parure du vêtement japonais traditionnel, de différentes formes (homme, dieux, animaux), statues de Bouddha,  autels de culte sous forme de boîte contenant de toutes petites statues...

D’autres antiquités témoignent des siècles d’échanges commerciaux entre les deux pays.
 

Antiquités présentées à l’exposition


Vases émaillées en céramique, 17e  siècle



Objets religieux, statues de Bouddha, et autels de culte


Statue du Bouddha Sakyamuni en bois doré, 17e siècle


Assiettes en céramique émaillée blanche et verte, 17e siècle


Vase en céramique et en porcelaine, 17e siècle


Un brûle-parfum, 17e  siècle



Bol en céramique émaillé, 17e  siècle


Coffret daté du 17e  siècle


Assiettes  en céramique et en porcelaine  datées du 17e  siècle


Céramique émaillée, 17e  siècle


Assiette en céramique émaillée blanche et verte, 19e  siècle


L’exposition témoigne des relations commerciales séculaires et florissantes entre le Vietnam et  le Japon

 

Notamment des objets en céramique : baquet dessinés, bols émaillés de diverses couleurs et décorés de personnages célèbres du Japon, datés de la fin du 16e au 18e siècles, trouvés au Vietnam. Ces objets témoignent des relations culturelles et commerciales entre le Vietnam et le Japon à cette époque.  Les annales historiques mentionnent que  les autorités vietnamiennes et nippones avaient échangé des documents diplomatiques au niveau national et appliqué des politiques de promotion commerciale.  A Hoi An, province de Quang Nam, une rue commerciale japonaise avait même été créée à cette époque par les commerçants japonais, sous l’autorisation d’un roi Nguyen. Le pont-pagode japonais (Chùa Cầu), dans l’ancienne ville de Hoi An, et d’autres sites et objets témoignent des échanges commerciaux florissants entre les deux pays.
 
Van Den Berg, un visiteur néerlandais, a partagé : « Vous avez pu conserver nombre d’objets antiques qui témoignent des relations commerciales ancestrales entre les deux pays, et celles-ci ont posé les bases de leurs bonnes relations historiques, culturelles et diplomatiques».
 
Cette exposition d’antiquités japonaises est l’une des activités de célébration du 35e anniversaire du Musée d’histoire de Ho Chi Minh-Ville (23 août 1979 – 23 août 2014). Elle restera ouverte au public  jusqu’à fin février./.
 
Texte :   Nguyên Vu Thành Dat – Photos : Dang Kim Phuong