15/06/2017 09:04 GMT+7 Email Print Like 0

AN : amélioration de la qualité des consultations et du traitement médical

 Poursuivant le programme de travail de la 3e session de la 14e législature de l’Assemblée nationale (AN), la ministre de la Santé Nguyen Thi Kim Tien a répondu mardi matin aux interpellations des députés.
Les interpellations portent principalement sur l’état des lieux des soins médicaux, les mesures à prendre pour améliorer la qualité et l’efficacité des consultations et du traitement médical, le prix des médicaments et la gestion étatique dans ce domaine, l’investissement dans les établissements de santé dans les localités pour alléger la charge des hôpitaux dépendant du ressort central, le contingent de personnel soignant de base, notamment dans les régions montagneuses ou en situation particulièrement difficile.
Concernant l’amélioration de la qualité et l’efficacité des consultations et du traitement médical dans les dispensaires, Mme Nguyen Thi Kim Tien a fait savoir que le gouvernement avait approuvé la résolution 2348 sur le projet d’édification et de développement du réseau médical de base dans la nouvelle situation. "Le ministère de la Santé fera des préparatifs minutieux pour mettre en œuvre ce projet", a-t-elle indiqué.
Elle a également présenté les résultats obtenus par le réseau médical de base, lesquels ont été reconnus internationalement dans la mise en œuvre des Objectifs du Millénaire pour le Développement : réduction de la mortalité infantile, augmentation de l'espérance de vie, amélioration de la nutrition…
"Dans les temps à venir, le ministère de la Santé se concentrera sur le personnel, les ressources financières, les bases infrastructurelles et les activités des dispensaires, ainsi que sur la médecine préventive et les soins de santé générale", a-t-elle partagé.
Le ministère devra aussi collaborer avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) dans l'élaboration d'une carte de plus de 10.000 stations médicales communales parmi lesquelles seront choisies les plus fréquentées pour y investir.
A propos du prix des médicaments, la ministre Nguyen Thi Kim Tien a affirmé que ces derniers temps, le gouvernement et le ministère de la Santé avaient promulgué des arrêtés et des circulaires sur la stabilisation du marché. Selon les organisations internationales, le prix des médicaments au Vietnam est inférieur de 10% au prix moyen de six pays de l'ASEAN.
Enfin, concernant l’abus des antibiotiques, le ministère de la Santé a soumis au gouvernement pour approbation la stratégie sur l’utilisation des antibiotiques, en appliquant le programme de l’OMS sur la gestion de ces médicaments anti-infectieux. -VNA/VI
Articles Déjà publiés