25/07/2016 09:52 GMT+7 Email Print Like 0

AMM-49: Inquiétudes sur la situation complexe en Mer Orientale

La 49e réunion des ministres des Affaires étrangères de l'ASEAN (AMM 49) a eu lieu dimanche 24 juillet à Vientiane (Laos), avec la participation des ministres des Affaires étrangères des dix pays membres et du Secrétaire général de cette association.

Les participants ont focalisé leurs les discussions sur 5 contenus principaux, dont les mesures destinées à renforcer la solidarité, l'unité et le rôle central de ASEAN; la mise en œuvre de la Vision 2025 de la Communauté de de l'ASEAN; l'amélioration de l'efficacité de la structure organisationnelle; la coopération entre l'ASEAN et ses partenaires, et des discussions sur la situation régionale et internationale.

La délégation du Vietnam, conduite par le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh, y a participé.

Lors de l'AMM 49, les ministres ont souligné que l'ASEAN devait privilégier en premier lieu la consolidation et le renforcement de la solidarité et de l'unité du fait qu'il s'agit d'une des conditions préalables pour le succès du processus d'édification de la Communauté de l'ASEAN, et d'un fondement permettant à l'ASEAN à affirmer et à promouvoir son rôle, sa responsabilité et sa voix dans le traitement des questions stratégiques liées à la paix, à la sécurité et à la stabilité dans la région, ainsi qu'à améliorer l'image comme le prestige de la Communauté de l'ASEAN.

Concernant la mise en œuvre de la Vision 2025 de l'ASEAN, les ministres ont salué les progrès réalisés sur les trois piliers, y compris l'identification et la spécification des priorités pour chaque période, l'établissement de mécanismes de suivi pour améliorer l'efficacité et accélérer le rythme de mise en oeuvre.

En ce qui concerne le Plan général d'édification de la Communauté politique-sécurité de l'ASEAN pour 2025, de nombreux progrès positifs ont été obtenus, avec 140 sur 290 actions en cours de déploiement, dont le début de l'élaboration d'une procédure standard pour l'assistance consulaire e faveur des citoyens de l'ASEAN dans des pays tiers, l'établissement du Centre de la médecine militaire de l'ASEAN, l'organisation des manœuvres portant sur la recherche et le sauvetage en cas de catastrophes naturelles, la sécurité maritime, la lutte contre le terrorisme et le maintien de la paix dans le cadre de la Réunion des ministres de la Défense de l'ASEAN élargie (ADMM +).

Sur le plan économique, les ministres ont salué que de nouveaux plans d'action pour la période 2016-2025 avaient été élaborés dans la plupart des secteurs tels que l'investissement, la facilitation du commerce, le transport et les communications, les petites et moyennes entreprises, le tourisme, les sciences et les technologies, l'agriculture, la sylviculture...

Sur le plan socioculturel, les ministres ont souligné l'importance de ce pilier dans l'amélioration de la qualité de vie de la population et l'édification de l'identité de l'ASEAN; ont apprécié les résultats positifs, y compris l'adoption et la mise en œuvre des Stratégies d'action pour la nouvelle période en matière de travail, d'éducation, d'environnement, de santé, de gestion des catastrophes; l'élaboration des Guides de l'ASEAN sur la responsabilité sociale des entreprises pour le travail; la mise en opération de l'Institut de l'économie verte de l'ASEAN...

Les pays se sont engagés à poursuivre leurs efforts pour mettre en œuvre de manière complète et efficace la Vision 2025 et les plans généraux vers une Communauté de l'ASEAN étroitement liée, basée sur la loi et centrée sur l'homme.

Les ministres ont fait grand cas de la liaison entre la mise en œuvre de la Vision 2025 et l'Agenda 2030 des Nations Unies sur le développement durable, ont convenu d'examiner l'identification des secteurs prioritaires et d'élaborer une feuille de route pour promouvoir les similitudes entre ces deux documents stratégiques.

Les ministres ont également convenu de tenir une session spéciale sur le développement durable en marge de la Réunion des ministres de l'ASEAN prévue en septembre prochain à New York.

Les ministres ont également souligné l'importance de la réduction des écarts de développement et de la connexion durant le processus d'édification de la Communauté, afin de promouvoir un développement équitable et universel, d'aider les pays de la région de CLMV (Cambodge, Laos, Myanmar et Vietnam) à s'intégrer plus efficacement; et se sont engagés, par conséquent, à mettre en œuvre efficacement le Plan général de connexion de l'ASEAN pour 2025 et du Plan de travail sur l'Initiative de connexion de l'ASEAN pour la 3è phase, après leur adoption lors du Sommet de l'ASEAN prévu en septembre prochain.

Les ministres ont également convenu de continuer d'améliorer l'efficacité opérationnelle de la structure organisationnelle de l'ASEAN, notamment en identifiant clairement les fonctions et les rôles d'organismes de l'association, en intensifiant la coordination sur des questions intersectorielles; de charger les hauts fonctionnaires (SOM) de l'ASEAN et le Comité des représentants permanents de l'ASEAN (CPR) d'étudier la possibilité d'actualiser la Charte de l'ASEAN pour s'assurer qu'elle réponde mieux aux exigences de la nouvelle période.

Discutant des relations extérieures de l'ASEAN, les ministres se sont félicités des progrès réalisés dans les relations entre l'ASEAN et ses partenaires, ont reconnu que 86 partenaires avaient nommé leur ambassadeur auprès de l'ASEAN et des 50 comités de l'ASEAN dans des pays tiers, ont convenu que l'ASEAN devrait continuer de poursuivre sa politique étrangère ouverte, de renforcer la coopération avec des partenaires, de contribuer à la coopération commune dans la région, ce afin de de traiter des défis et d'aider l'ASEAN à mettre en œuvre sa Vision 2025, de connecter et de réduire les écarts de développement.

Les ministres ont atteint un large consensus sur l'octroi du statut de partenaire sectoriel à la Suisse et celui de partenaire de développement à l'Allemagne.

Les pays ont souligné l'importance d'assurer les relations entre l'ASEAN et ses partenaires, lesquelles sont basées sur le respect mutuel et des avantages mutuels; le maintien du rôle central de l'ASEAN dans la construction d'une architecture régionale adaptée aux caractéristiques comme aux intérêts de la région, ainsi que sur les mécanismes conduits par l'ASEAN comme ASEAN + 1, ASEAN + 3, EAS, l'ARF, ADMM +.

Lors de leurs discussions de la situation régionale et internationale, les ministres ont échangé leurs points de vue sur des questions d'intérêt commun telles que la péninsule coréenne, le Moyen-Orient, la Mer Orientale, les défis émergeants tels que le terrorisme, la traite humaine, l'immigration, la criminalité transnationale, la sécurité maritime, le changement climatique et les catastrophes naturelles. Devant les impacts de plus en plus importants des défis de sécurité pour la paix et la stabilité régionale, les pays se sont engagés à accélérer l'élaboration et le partage des normes dans les relations entre les pays de la région, telles que le Traité d'amitié et de coopération (TAC), le Traité sur une zone exempte d'armes nucléaires en Asie du Sud-Est (SEANWFZ), la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC)...

A cette occasion, les ministres ont adopté la Déclaration sur le 40e anniversaire du TAC, continué de faire grand cas de ses valeurs, de son importance, ainsi que de ses objectifs et ses principes, et ont approuvé la demande d'adhésion au TAC du Chili, de l'Iran, du Maroc et de l'Egypte.

En ce qui concerne la question de la Mer Orientale, les ministres ont affirmé l'importance de cette zone maritime pour la paix, la stabilité et la coopération dans cette région. Ils ont exprimé leur inquiétude devant les récentes évolutions complexes, dont les constructions illégales sur des récifs et la militarisation qui ont aggravé les tensions, érodé la confiance, affecté la paix, la sécurité et la stabilité dans la région. Plusiers ministres ont souligné que dans ce contexte actuel, l'ASEAN devait faire valoir la solidarité, l'union et son rôle central pour contribuer au maintien de la paix et de la stabilité et appeler à la retenue et à la création d'un environnement optimal au règlement des litiges par des mesures pacifiques.

Les ministres ont échangé sur les questions concernant le tribunal arbitral crée conformément à l'annexe VII de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (CNUDM) de 1982. Ils ont affirmé leur position conséquente sur le règlement des litiges par des mesures pacifiques dans le respect du droit internationale, dont cette convention. Ils ont insisté sur l'importance du droit international et des processus juridiques et diplomatiques, sur le non recours à la force ni la menace d'y recourir et la démililarisation, sur l'empêchement des actes complexifiant la situation et aggravant les tensions, sur le respect de la DOC pour parvenir au COC.

Lors de la conférence, le vice-Premier ministre et ministre vietnamien Pham Binh Minh a tenu en haute estime les efforts du Laos à la présidence de l'ASEAN, affirmant que le Vietnam, de concert avec les pays membres du bloc, soutenait le Laos dans l'accomplissement de sa mission. Il a aussi estimé l'importance de la garantie de la solidarité, de l'union au sein de l'ASEAN, la conformité entre les intérêts du bloc et de chaque pays. Il a demandé de renforcer les échanges et partager la même position au sein de l'ASEAN face aux questions de la région et du monde.

A propos de la mise en oeuvre de la Vision de l'ASEAN de 2025, Pham Binh Minh a affirmé l'engagement du Vietnam de participer et contribuer efficacement au développement de l'ASEAN.

Pour le Plan global de Politique-Sécurité de l'ASEAN de 2025, il a demandé d'améliorer la capacité de régler les défis de sécurité traditionnelle et non traditionnelle, d'opérer les mécanismes de "prévention précoce" et "réaction rapide", d'accélérer des mesures diplomatiques et d'instauration de la confiance, d'édifier les codes et les normes de conduite pour empêcher les conflits potentiels.

Le vice-Premier ministre et ministres des AE a fait grand cas de l'édification du Plan du travail de la troisième phase sur le raccourcissement des écarts de développement et du Plan global sur la connectivité de l'ASEAN de 2025, les considérant comme un contenu important soutenant l'édification de la communauté de l'ASEAN. En tant que président de l'Initiative de l'intégration de l'ASEAN (IAI-Initiative for ASEAN Integration) en 2017, le Vietnam accélérera la mise en oeuvre de ces Plans.

Il a demandé, en parlant de la connectivité au sein de l'ASEAN, de se concentrer sur les développement des infrastructures durable, la création numérique, la facilitation du déplacement des travailleurs au sein du bloc et enfin l'achèvement des documents sur la promotion et la protection des droits des travailleurs immigrés.A

En ce qui concerne les relations extérieures de l'ASEAN, Pham Binh Minh a estimé l'importance des relations entre le bloc et ses partenaires dans le cadre de l'ASEAN+1 et demandé la mise en oeuvre efficacement des accords conclus. Il a appelé les partenaires à soutenir l'ASEAN dans la mise en oeuvre de la Vision de l'ASEAN de 2025 et l'amélioration de sa capacité de faire face aux défis. L'ASEAN doit faire valoir son rôle dans la structure régionale qui se forme avec les relations multidisciplinaire, multisectorielle, multilatéraux et dans le respect du droit international.

Face aux questions régionales et internationales, le dirigeant vietnamien a souligné les évolutions de la situation mondiale avec la guerre et les conflits en Proche-Orient et en Afrique, le terrorisme, l'immigration, l'instabilité et les changements climatiques en Asie du Sud et les tensions en péninsule coréenne. Il a aussi souligné le règlement opportun des changements climatiques et la gestion des catastrophes naturelles, tout en demandant de prendre au plus tôt des mesures précises, un processus pour mettre en oeuvre la Vision de l'ASEAN sur la gestion des catastrophes naturelles et une Déclaration de l'ASEAN et une Adaptation commune sur la coopération dans le secours en cas des catastrophes, l'assistance humanitaire, la conservation des ressources naturelles.

Pham Binh Minh a profité de cette opportunité pour insister sur l'importance de la Mer Orientale pour les pays dans et hors de la région.

Il s'est déclaré inquiétant devant les récentes évolutions complexes et leurs effets sur la paix, la sécurité et la stabilité dans la région, tout en affirmant le rôle important de l'ASEAN dans la promotion de la paix et de la coopération entre les pays, dans la création d'un environnement favorable pour régler les litiges par des mesures pacifiques, conformément au droit international et la CNUDM.

Il a aussi affirmé l'importance du fait que l'ASEAN persiste la position commune, appelle les pays à la retenue, à la démilitarisation, au respect des processus juridiques et diplomatiques, au respect de la DOC pour parvenir au COC.

Comme prévu, le 25 juillet, se dérouleront dix conférences ministérielles entre l'ASEAN et ses partenaires de dialogue (Chine, Japon, République de Corée, Etats-Unis, Inde, Australie, Nouvelle-Zélande, Russie, Canada et Union européenne). -VNA/VI
Articles Déjà publiés