05/01/2017 10:27 GMT+7 Email Print Like 0

ALE - Opportunités pour l’UE et le Vietnam

Les négociations relatives à l'accord de libre-échange (ALE) entre l'Europe et le Vietnam se sont conclues en décembre 2015. Le processus de ratification sera achevé en 2018 selon les prévisions, avec à la clé de nouvelles opportunités tant pour le Vietnam que pour les membres de l'UE.
L’UE, principal partenaire commercial du Vietnam

Selon un manuel réalisé par le ministère de l'Industrie et du Commerce avec le soutien du projet de l'UE sur la politique commerciale et d'investissement, destiné à fournir aux entreprises vietnamiennes toutes les informations nécessaires sur l’ALE, le volume des échanges bilatéraux cette dernière décennie a augmenté 10 fois, de 4,1 milliards de dollars en 2000 à 41,3 en 2015. L'UE est devenue l'un des principaux partenaires commerciaux du Vietnam. Les exportations du Vietnam vers l'UE ont atteint près de 31 milliards de dollars et ses importations ont dépassé les 10 milliards de dollars.

L'UE est également l'un des plus grands investisseurs au Vietnam avec 1.809 projets, de 24 de ses membres, d’un capital total de 23,16 milliards de dollars, représentant 8,7% du total des projets et 8% des capitaux d’IDE du pays. Les investisseurs de l'UE se concentrent dans les secteurs de l'industrie de transformation, de la fabrication, de la production et de la distribution d'électricité, de l'immobilier, de la construction et autres services.


Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc reçoit M. Phil Hogan, commissaire à l'agriculture de
l'Union européenne. Photo: Thông Nhât / VNA



Une discussion sur les perspectives de l’Accord de libre-échange UE - Vietnam. Photo: Danh Lam / VNA


Une délégation d'affaires européenne en visite à Hô Chi Minh-Ville à la recherche d'opportunités
d'investissement. Photo: Thanh Vu / VNA


Des entreprises françaises à la recherche d'opportunités d'investissement au Vietnam. Photo: Huy Hùng / VNA
 
Les Pays-Bas, le Royaume-Uni, la France, le Luxembourg et l'Allemagne représentent à eux seuls 84,3% de l'investissement total de l'UE au Vietnam.

Le Vietnam concentre ses activités d'import-export en Allemagne, en France, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et en Italie. Aussi ses échanges commerciaux avec ces pays représentent-ils 68% de ceux avec l'UE.

Le Vietnam importe principalement de l’UE des produits pharmaceutiques, des machines, des équipements automobiles et pièces de rechange, des produits chimiques, des produits laitiers, des aliments pour le bétail, des matières premières pour les vêtements et chaussures.

De nouvelles opportunités pour les deux parties

Phil Hogan, commissaire européen chargé de l'agriculture et du développement rural, a déclaré que «le Vietnam est une économie dynamique et à croissance rapide. Les relations commerciales entre le Vietnam et l'UE seront stables lorsque les deux parties bénéficieront chacun des intérêts de l’ALE ».

Après Singapour, le Vietnam est le deuxième pays à conclure des négociations sur un ALE avec l'UE. Aux termes de celui-ci, le Vietnam et l'UE supprimeront les droits de douane sur plus de 99% des lignes tarifaires, et ce sur une période de 10 ans pour le Vietnam, et de 7 ans pour l'UE.

De nombreuses marchandises auront un taux d'imposition de 0% lorsque l'ALE prendra effet. Les exportateurs de produits agricoles tels que riz, sucre,  poivre, noix de cajou, miel naturel, légumes et fruits, jus frais... seront face à d’excellentes opportunités.

Les légumes, fruits et jus frais, au taux d'imposition le plus élevé (20%) auront un taux d'imposition nul dès l'entrée en vigueur de l'ALE.

Selon Phùng Huu Hào, chef adjoint du Département de contrôle de la qualité des produits agro-forestiers et aquacoles du ministère de l'Agriculture et du Développement rural, «Pour exporter des fruits frais vers des marchés exigeants comme l'UE, le Vietnam a besoin du soutien de l'UE. Le contrôle et l'analyse des résidus de pesticides sont une exigence stricte de l'UE et de nombreux pays dans le monde».

Le prêt-à-porter est le principal produit vietnamien exporté vers l'UE, avec une valeur d'exportation croissante : près de 3,5 milliards de dollars en 2015 contre 1,5 milliard de dollars en 2007.


Des partenaires étrangers se renseignent sur les potentiels de la matière première bois du Vietnam. Photo: Thê Anh / VNA


L'UE est un marché d’exportation potentiel pour les produits en bois du Vietnam. Photo: Thê Anh / VNA


Les fleurs de Da Lat sont exportées vers le marché européen. Photo: Pham Kha / VNA


En 2016, les exportations de chaussures du Vietnam vers le marché européen ont continué d'augmenter.
Photo: Duong Chi Tuong / VNA



Production de fruits de mer congelés et autres produits alimentaires destinés à l’exportation
vers le marché européen. Photo: An Hiêu / VNA



Production de produits artisanaux de haute qualité à partir de matériaux naturels tels que rotin, bambou ...
pour l'exportation vers l'Europe. Photo: Danh Lam / VNA



Le Vietnam encourage activement les activités de promotion et l'exportation de fruits vers le marché européen.
Photo: An Hiêu / VNA



Le Vietnam importe de plus en plus de produits d'origine européenne tels que fruits, boissons gazeuses,
vin, beurre, lait, confiseries... Photo: Phuong Vy / VNA
 
Lorsque l'ALE entrera en vigueur, 42,5% des lignes d'imposition pour ce produit, de 8-12% actuellement, sera de 0%. D'autres produits auront un taux d'imposition de 0% après 3-7 ans. Et 77,3% des droits de douane seront éliminés après 5 ans, et 100% après 7 ans.

Les chaussures, produits d’exportation majeur du Vietnam dans l'UE, sont taxées à hauteur de 3,5-17% actuellement, et le seront à 0% lorsque l'accord prendra effet.

Les produits en bois, taxés à 0-6% actuellement, le seront à 0% lorsque l'accord entrera en vigueur. Panneaux de fibres et contreplaqués, taxé à 6-10%, le seront à 0% après cinq ans.

On s'attend à un bond des exportations d’ordinateurs, de produits électroniques et de pièces de rechange vers l'UE, qui ont connu une croissance impressionnante de 2007 à 2015, passant de 400 millions de dollars à près de 2,8 milliards de dollars. Selon cet accord, 74% de ces produits taxés à 0-6% (dont les ordinateurs) le seront à 0% lorsque l'accord prendra effet. Le reste (taxés à 5-14%) le sera à 0% après 3-5 ans.

Grâce à cet accord, outre les exportations, le Vietnam aura l'opportunité d'importer de l'UE des machines et du matériel avec un taux d'imposition nul. En détail, 61% des lignes d'imposition taxées à 0-5% le seront à 0% lorsque l'accord entrera en vigueur; et le reste, taxé à 3-50%, le sera à 0% après un maximum de 10 ans./.
Réalisé par VNA / VI
Articles Déjà publiés