03/02/2015 14:41 GMT+7 Email Print Like 0

A Phu, le rôle mémorable de l’« Artiste du peuple » Tran Phuong

L’« Artiste du peuple » Tran Phuong a incarné parfaitement le rôle d’A Phu dans le film «Vo chong A Phu » (Le couple A Phu), un grand classique du cinéma révolutionnaire vietnamien.

Ca fait plus d’une moitié de siècle (55 ans exactement) depuis le tournage du film, cependant toutes les scènes du rôle d’A Phu, un jeune homme H’Mong courageux et indomptable, restent intactes dans la mémoire de Tran Phuong. Il se rappelle encore les propos d’un habitant H’Mong : « Vous êtes un habitant de mon village », lorsque le film a été projeté dans sa région. Ce film a été tourné en 1959 à Hong Ngai, district de Bac Yen, province de Son La.


«Vo chong A Phu », le film le plus réussi de l’« Artiste du peuple » Tran Phuong


Tran Phuong dans le film « Bien gioi » (Frontière)


Tran Phuong dans « Ngay le thanh »


Tran Phuong dans le célèbre « Tien tuyen goi»

Ce qui lui a semblé le plus difficile lors du tournage, ce fut de monter à cheval, sans selle ni bride comme le font les H’Mong, pour bien incarner A Phu, le jeune homme robuste qui sillonnait ainsi forêts et montages. Malheureusement, le cheval était farouche et un jour, il chuta lourdement. Il en garde une cicatrice sur la tête.

Ce qui a touché le plus Tran Phuong, c’est l’émotion des montagnards de la région Nord-Ouest qui le considèrent depuis comme un membre de leur communauté. Il a montré au cinéma la vie des H’Mong, et en cela ceux-ci lui en sont encore très redevable.


Tran Phuong (photo prise en septembre 2014)


Entre amis


Tran Phuong a beaucoup contribué au cinéma révolutionnaire vietnamien


Bien qu’âgé, Tran Phuong continue de créer de nouveaux films

Après ce grand rôle, Tran Phuong a joué dans beaucoup de films. Il a ainsi été Khiem dans le film « Tien tuyen goi» (Quand le front t’appelle), tourné en 1969, Son dans « Bien goi » (Frontière) (1967), Tiep dans « Ngay le thanh » (La fête du Dieu), Luc dans « Vo chong anh Luc » (Le couple de M. Luc), . .. Puis, il a été metteur en scène, là encore avec réussite. En 2001, il s’est vu attribuer le titre d’« Artiste du peuple » et, en 2007, le prix d’Etat des Arts et des Lettres pour ses productions «Hy vong cuoi cung » (Le dernier espoir), « Toi loi cuoi cung » (Le dernier péché) et « Dong song hoa trang » (La rivière aux fleurs blanches) ./.

Texte : Thao Vy – Photos : Tat Son

Articles Déjà publiés