17/07/2017 10:04 GMT+7 Email Print Like 0

À Ninh Binh, une maison en pierre centenaire qui ne laisse pas de marbre

 Le village de Xuân Phuc, dans la province de Ninh Binh (Nord), abrite une maison unique construite il y a un siècle. Toute en pierre, son ossature est en bois de lim (bois de fer).

La maison de Dinh Thi Long, dans le village de Xuân Phuc, commune de Ninh Vân, province septentrionale de Ninh Binh, accueille très souvent des visiteurs venus de loin. L’attraction de cette bâtisse ? L’originalité de sa construction : la majorité des mûrs, des piliers, des cloisons et des meubles sont en pierre, le reste (charpente, poutres) sont en bois de lim, réputé pour être imputrescible. Autre élément qui détonne, ses murs en pierre sèche.

«Cette maison a été construite au début du XXe siècle. Nous l’avons héritée du grand-père maternel de mon mari. Il était pauvre et a appris à travailler la pierre pour construire les maisons des riches habitants de la région. Son savoir-faire lui a permis de devenir riche à son tour. En témoignage de sa gratitude pour ce métier à l’origine de sa fortune, il a construit cette bâtisse selon ce procédé, ce qui lui a pris deux ans», raconte la propriétaire.

D’après Mme Long, le grand-père maternel de son mari était un artisan tailleur de pierre chevronné. Il fut d’ailleurs l’un des jeunes maçons mobilisés pour les travaux de la cathédrale de Phat Diêm, construite à la fin du XIXe siècle dans le district de Kim Son, toujours dans la province de Ninh Binh, et très connue dans le pays.

Une architecture typique du Nord

La maison de Dinh Thi Long, située au milieu du village, est représentative des anciennes maisons du Nord, sa dépendance étant reliée par une petite véranda. Le bâtiment principal comprend trois travées (ba gian) et deux appentis (hai trái), dont les ornements minutieux représentent animaux sacrés et autres motifs.

«Elle se distingue d’autres maisons anciennes par sa mezzanine carrée, faite elle aussi en pierre. On peut y boire le thé, prendre l’air et bavarder avec ses amis», décrit Dinh Thi Long. Et d’ajouter : «La toiture en tuiles s’harmonise parfaitement avec la pierre, qui est un excellent isolant. La maison est fraîche en été et tempérée en hiver».

À l’exception de quelques traces de bombardements pendant la guerre, la bâtisse a gardé le même aspect qu’à son premier jour. Chaque année, elle accueille de nombreux visiteurs. Les uns viennent admirer sa beauté générale, les autres - architectes et scientifiques - veulent étudier ses singularités. – CVN/VNA/VI
Articles Déjà publiés